En mettant sur pied son nouveau club "Run Together Chastre" voici quelques jours, Davd Charlet a un double objectif: le bien-être et la progression de ses participants. 

"On a l'envie de faire quelque chose de différent de ce qui existe, même si on ne va pas forcément tout révolutionner. Le souhait est de permettre aux joggeurs d'atteindre des objectifs, grâce à une équipe d'entraîneurs qui encadre les participants avec bienveillance, avec un programme d'entraînement adapté à chaque niveau. Il n'est pas normal qu'après une année de pratique, un membre ne progresse pas."  

Pour assurer la progression de ses membres, Run Together propose une équipe d'entraîneurs compétents, disponibles et à l'écoute. 

"Chacun d'eux à un parcours différents avec l'avantage de pouvoir apporter une expérience dans l'encadrement. Grâce à leurs parcours complémentaires, ils pourront partager leurs expériences et soutenir les joggeurs tout au long de l'année. Ils permettront également d'éviter les erreurs classiques (objectifs irréalisables, impatience, courir trop vite, souffrir.) qui mènent à la blessure, au dégoût voire à l'abandon !" 

Un staff qui provient de différents horizons comme celui de la course à pied, du triathlon ou encore de la marche sportive. 
"On a surtout Maxence Fumière, personnal trainer, qui apportera son professionnalisme et sa science pour assurer le suivi des membres. Il s'agira d'une plus-value conséquente!" 
Run Together propose donc différents groupes, que ce soit débutant ou confirmé, le joggeur aura son planning. 

"L'ambiance conviviale, l'esprit d'équipe et la dynamique de groupe sont nos principales priorités car même si cela ne peut être le cas actuellement, le jogging est un sport collectif. Grâce à cette énergie positive, le travail et l'effort sont plus agréables, plus faciles et les résultats sont alors plus rapides." 

Il est également prévu un groupe Walking avec un programme évolutif, alternant marche et course. 

"Progressivement, les périodes de marche se raccourcissent alors que les périodes de course se rallongent. Les progrès sont fulgurants avec comme objectif, en huit semaines, d'être capable de courir 30 minutes sans souffrir et même en prenant du plaisir!" 

David Charlet propose aussi la méthode de l'élastique. "Quel que soit le groupe, les différences de niveaux seront adoucies grâce aux "élastiques". Les plus rapides reviennent derrière les moins rapides et le groupe reste donc en "bloc" (uni)."