Rebecq a accueilli une belle brochette de stars pour inaugurer son 2e terrain et son toit. Le club a lancé The Padel Expérience avec l’égérie du padel français Laura Clergue. Elle a joué avec un ancien joueur d’Anderlecht qui est consultant à plein temps tant à la télévision, qu’à la radio ou à la DH, Thomas Chatelle.

Habile tant avec un ballon au pied qu’une raquette en main, Thomas Chatelle a remporté le match de gala. Il a surtout partagé un grand moment au Tennisland de Rebecq. "C’était une belle expérience, nous confiait-il. La rencontre était équilibrée." En face, il défiait Sabine Appelmans qui est l’une des meilleures joueuses belges de padel et Benjamin Deceuninck qui manie la raquette comme le micro. "Laura est une pro. Moi, je suis plus un adepte qui aime les raquettes." Il aime aussi le goût de la victoire. "Nous avons commencé comme un diesel, mais nous sommes bien montés en puissance pour l’emporter 4-6, 6-4, 10-4. On se charriait bien."

Thomas Chatelle est un sportif dans l’âme. Il jouait au tennis, mais il a échangé les raquettes pour le padel. "J’ai découvert le padel en 2014 lorsque je travaillais au bureau du ministre des sports qui était René Collin. Ensuite, Tom De Sutter (ancien Anderlechtois) a lancé un centre de padel. J’ai mesuré l’engouement."

Il joue vraiment bien avec un style particulier. "Il est tout sauf harmonieux, rigole-t-il. J’aime bouger. Je ramène tout. Je me jette sur tout. Je suis très explosif. Je jouais au tennis de la même manière. Au filet, j’ai de bons réflexes. Je défends bien et je monte assez vite."

De son propre aveu, il aimerait jouer plus souvent, mais il est pris par un agenda trop chargé. Il migre volontiers dans différents clubs et encourage les gens à essayer. "Ce sport est accessible à tout le monde dès la première heure de pratique ce qui le différencie du tennis."

Quand il ne commente pas un match de football dans les médias ou qu’il ne joue pas au padel, l’ancien Mauve enfile ses chaussures de running ou alors il se rend en prison. "J’ai un projet lié aux prisons. Il a pour but de former des entraîneurs."

Un véritable enfant de la balle quelle que soit la taille ou le poids du ballon ou de la balle.