Le milieu de terrain de Tubize n’avait plus joué depuis le 12 octobre.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Avec les suspendus et les blessés, Nicolas Garca s’est retrouvé titulaire samedi soir contre La Louvière Centre, lui qui n’avait plus joué en première depuis le 12 octobre au Patro Eisden.

"J’ai aussi travaillé pour ça", précise le joueur de 22 ans. "J’ai essayé de faire mon maximum pour rendre la confiance au coach. Il ne m’a jamais laissé tomber. Nous avons eu quelques conversations au cours desquelles il me disait qu’il avait besoin de moi."

Nicolas Garcia s’est distingué en donnant les coups de pied arrêtés mais également quelques bonnes longues balles. La complémentarité avec Cachenaut était intéressante dans le milieu de jeu.

"Je suis assez content de ma prestation même si je sentais que je manquais de rythme. Nous verrons les choix du coach pour les semaines à venir. Mais le plus important, c’est l’équipe", ajoute-t-il. "C’était une période compliquée mais ma famille était là pour me soutenir. J’ai aussi beaucoup discuté avec mon papa. Ils m’ont aidé à ne rien lâcher."

100 % Sang et Or, Nicolas Garcia fait partie des plus anciens même s’il a connu Grimbergen et Acren-Lessines ces deux dernières saisons. "Quand j’ai vu que le club était en difficulté, j’ai rencontré Josselin Croisé, l’ex-directeur sportif. Il voulait me faire revenir. J’ai donc fait certains efforts pour retourner dans mon club de cœur. Je me devais de faire ça pour un Tubize qui m’a formé et pour qui j’ai évolué pendant 10 ans. C’est l’AFC qui m’a permis de devenir pro et de me montrer dans le monde du football adulte."

Il reste six rencontres à Nicolas Garcia et à Tubize pour rester en D1 amateurs. Avec la mentalité affichée samedi soir, les Brabançons wallons peuvent se maintenir. "Nous avons bien réagi après le goal. On pouvait même gagner ce match car nous avons eu les occasions. On peut s’en vouloir. Malgré des dernières semaines difficiles, le groupe est toujours là."