Le jogging de la Cabouse, seconde manche du Blanc Gilets Running Tour, a réuni 316 participants sur les distances de 6,5 et 10,2 km. Cette manche avait la particularité d’offrir un départ groupé, avec un peloton. “Ça fait du bien d’avoir un vrai départ pour la première fois depuis longtemps”, s’est félicité Romain Paul sur la ligne d’arrivée.

Romain Paul, l’homme en forme des courses à pied organisées dans le Brabant wallon puisque le Chaumontois s’est offert… deux nouveaux succès à Jodoigne, en enchaînant le 10 km et le 6 km dont les départs étaient donnés à 10h et 11h. “J’ai apprécié le parcours, avec quelques bonnes difficultés et sans être trop gêné par la boue.”

Régulièrement présent sur les courses du Challenge du BW, Romain Paul semble s’éclater tout autant sur celles du Blanc Gilets Running Tour. “Comme je suis du club, j’avais envie d’y participer. Pour moi, ce Blanc Gilets Running Tour est complémentaire avec le Challenge du Brabant wallon, avec des parcours également variés. Je ne voulais en faire que l’un ou l’autre à la base mais je commence à me prêter au jeu et je vais donc continuer.”

Il faut dire que le Chaumontois a un bel objectif en tête. “Je me prépare pour les 20 km de Bruxelles et les championnats de Belgique de 10 km sur route. J’aurai besoin de récupérer avant d’attaquer la préparation de ces deux courses car je les ai enchainées ces dernières semaines et je sens que mon corps commence à fatiguer. J’aurais peut-être du mal à participer à une course demandant une grande intensité du début à la fin.”

Tout comme Romain Paul, la ligne d’arrivée du 10 km à peine franchie, Alexis Matthys a récupéré quelques minutes avant de reprendre la direction de la ligne de départ de la petite distance. Deuxième du 10 km, il a finalement décroché un nouveau podium sur le 6 km en prenant la troisième place. “C’est un petit challenge que j’aime relever de temps en temps. Cela me permet d’emmagasiner les kilomètres, de travailler le fond et l’intensité. Et puis il fallait quand même attendre la remise des prix de 12h30”, rigole-t-il. “Les parcours étaient quand même exigeants avec les quatre bosses et des parties bien boueuses dans les champs.”

Le départ du 6,5 km



Nos photos