Brabant Wallon Dernier match des Castors face Ekaterinburg, l’ogre de l’Oural, ce mercredi (20h)

Une victoire du côté des Castors (8e) contre… une défaite du côté de l’UMMC Ekaterinburg (1er). Il y aura un monde de différences - et pas qu’au classement - entre les adversaires qui fouleront le parquet ce soir. La seule certitude, c’est que Braine va faire ses adieux face à ce qui se fait de meilleur en Europe. Vu sa position et ses moyens, Eka a l’ambition d’accrocher une cinquième EuroLeague à son palmarès.

Avant de fouler le parquet du Spiroudome, les Russes sont bien arrivées sur le tarmac carolo, en jet privé s’il vous plaît. Vu le programme qui attend encore l’UMMC, on ignore si les Griner, McBride, Meesseman, Torrens, Vandersloot et Vadeeva seront alignées de concert. Mais l’ensemble russe aura fière allure quoi qu’il advienne.

Privé de Anderson et Harvey-Carr, Braine a également des échéances à préparer, comme ce triptyque face à Namur entre le 27 février et le 6 mars. "On ne va pas se mentir, expose l’assistant Patrick Muylaert. On ne peut pas revendiquer la victoire face à une machine comme l’Eka, mais on va tout faire pour. Le groupe est bien sur le plan mental. On espère que les filles évolueront de façon encore plus libérée qu’il y a deux semaines face à Prague."

Dernière chose, et cela concerne l’ambiance au Spiroudome ce soir : afin d’évoluer dans une ambiance moins feutrée et plus chaleureuse, des tentures seront descendues sur 3 des 4 côtés du parquet.

L’ensemble du public est invité à rentrer par l’accès VIP et à s’installer dans les gradins de ce côté. Il n’y aura qu’une seule tribune disponible et elle devrait être bien remplie, c’est le souhait des dirigeants brabançons, qui expérimentent le concept en vue de la saison prochaine. Les dirigeants brainois devraient se positionner dans les semaines qui viennent sur la présence des Castors en EuroLeague la saison prochaine.