Brabant Wallon La sprinteuse du CABW Alexandra Mortant s’est offert un nouveau record de Belgique sur 100 m lors du Meeting international de Nivelles.

Véritable succès, le 33e Meeting international de Nivelles a été marqué par quelques belles performances. Mais celle qui n’est pas passée inaperçue, c’est celle d’Alexandra Mortant, la jeune espoir du sprint nivellois.

Alignée sur 100 m, la cadette s’est offert un nouveau record de Belgique dans sa catégorie avec un incroyable chrono de 11.80, de quoi marquer les esprits de tous ceux présents samedi à Nivelles. "Je m’attendais à ce qu’Alexandra batte le record de Belgique mais je n’avais pas imaginé qu’elle le pulvériserait de cette manière. Je m’attendais plus à un chrono de 11.95. Ici, elle signe un incroyable 11.80 et s’offre au passage la deuxième meilleure performance européenne des athlètes nées en 2004", précise Noël Lévêque, son entraîneur, et président du CABW.

En battant un record datant des années 1980, la jeune sprinteuse se place dans la lignée des grandes sprinteuses qu’a connue l’athlétisme belge. "En pulvérisant ce record de cette façon, Alexandra signe une performance qui va faire parler d’elle."

"Une technique de course exceptionnelle"

Une athlète qui ne cesse de surprendre depuis plusieurs mois déjà. "Alexandra, c’est un talent à l’état pur. Elle était déjà très bonne chez les minimes il y a deux ans et elle ne cesse de confirmer chez les cadettes. Elle a terriblement évolué car elle est très attentive, courageuse et sérieuse. Elle ne rate jamais un entraînement, elle se consacre entièrement à l’athlétisme, sans délaisser les études puisque c’est une très bonne élève à l’école. C’est l’athlète idéal, avec le talent en plus."

Un talent que Noël Lévêque compte faire progresser, tout en la protégeant. "Sa technique de course s’est considérablement améliorée cette année. Une technique assez exceptionnelle que ne possèdent pas certains adultes. Maintenant, ma mission sera de continuer à la faire grandir, tout en la protégeant et en ne la grillant pas avant d’arriver chez les adultes."