Brabant Wallon

Le leader brainois de la D3 amateurs a signé son premier succès en 2019 grâce à un début de match euphorique.

Mis sur orbite par un coup franc imparable de Maeyens, puis par un doublé du remuant Depotbecker, le leader n’a pas éprouvé trop de difficultés à disposer d’une formation montoise qui, après avoir rapidement réduit la marque, a ensuite gaspillé deux grosses occasions de pouvoir inquiéter davantage les hommes d’Olivier Suray. Lesquels confortaient leur succès en fin de partie. Le coach local pouvait savourer même s’il restait d’un calme quasi olympien.

"En semaine, je me suis encore efforcé de calmer le groupe, par rapport au fait que l’on ne gagnait plus. Après tout, nous n’avons pas disputé beaucoup de rencontres ces derniers temps. Et à Tamines il y a huit jours, mes joueurs méritaient de l’emporter."

Ce succès fait de toute façon du bien au leader, qui n’avait plus gagné depuis le 9 décembre, et maintient ainsi l’écart de 4 points qui le sépare de Namur-FLV.

"Il faut voir d’où l’on vient", poursuivait Suray. "On se bat face à des équipes qui sont des valeurs sûres de la série depuis longtemps comme le Léo ou Aische, face à des joueurs qui ont un vécu à ce niveau, voire plus haut. Alors que bon nombre de mes gars découvrent les séries nationales. Il ne faut donc pas tout remettre en question parce qu’on vient de connaître une moins bonne passe. Et c’est un discours que je conserverai lors des prochaines semaines, à commencer par dimanche prochain à Manage, où nous pouvons nous attendre à une chaude réception, sur un terrain dont l’état est à peine meilleur que le nôtre. Car nous avons la plus mauvaise pelouse de la série et c’est loin d’être un avantage dans notre situation."