Brabant Wallon L’Axis Guibertin n’est plus qu’à trois succès d’un sauvetage sportif en Ligue A.

La saison commence à devenir longue à Mont-Saint-Guibert où l’on souhaite enfin qu’elle se termine. Dimanche, les joueurs de Filip Van der Bracht entament les playdowns contre Zoersel. Un verdict qui se décidera au best of five.

Après avoir forcé Waremme à la belle dans le barrage des playdowns, Guibertin se veut rassurant même si… "Sans opposite, le Canadien étant rentré au pays en raison d’une rupture du tendon d’achille, en Ligue A, c’est vraiment difficile, voire impossible, et pourtant contre Waremme, nous avions créé l’exploit avec deux passeurs sur le terrain, ce qui n’est pas souvent utilisé, se souvient le coach. Mais je crois que Waremme nous avait un peu sous-estimé après nous avoir battus facilement au premier match."

Avec une saison pourrie en raison d’un rendement en dessous de ce qui était espéré et des blessures à répétition, les Jaune et Bleu ont maintenant leur sort entre les mains. Même si à Zoersel, l’adversaire, on a déjà annoncé ne p lus vouloir d’équipe à ce niveau . "Mais on doit quand même jouer pour gagner les playdowns. Zoersel nous a battus deux fois cette saison mais cette fois, la situation a changé. Seront-ils au complet ? Auront-ils la motivation ? D’autant qu’au niveau de la Ligue A, avec la réforme du volley qui se met en marche, on ne sait pas encore si on sera maintenu en cas d’échec sportif. Mais on doit aller chercher cette 9e place et ne rien attendre de l’extra-sportif. Et puis même si on est relégué, on créera une équipe pour jouer le top 3 de la Ligue B. En fait, ce niveau et les places de 6 à 10 en Ligue A se valent. Mais pour les joueurs, c’est différent."

Au rayon joueurs, le coach en a pour l’instant huit sous la main et ne peut pas forcément faire appel à tous les joueurs des autres équipes. "Dillien, par exemple, ne peut plus, sinon il ne pourra plus jouer avec la 2e équipe. Ce qui est différent pour les moins de 21 ans. On verra."