La Brussels Football Academy au service des jeunes talents

Née un peu par hasard, l’académie d’Ahmed Rami prend de plus en plus d’ampleur et accueille les enfants de moins de 13 ans pour un stage durant les vacances de fin d'année.

La Brussels Football Academy au service des jeunes talents
©Sterpigny

Habituellement, les terrains de football sont calmes durant les vacances de Noël. Mais en cette année 2020 si particulière, plusieurs responsables de clubs ou d’académies ont décidé d’organiser des stages pour les enfants de moins de 13 ans, histoire d’oublier un peu la morosité ambiante mais surtout de s’aérer et de faire du sport.

C’est le cas à Haren où la Brussels Football Academy a reçu l’autorisation de la Ville de Bruxelles d’organiser un stage de deux semaines. Pour l’occasion, Ahmed Rami et son épouse Anissa ont décidé de marquer le coup en invitant Benoit Hellings, l’échevin des Sports, leur précieux partenaire Moneytrans mais aussi quelques footballeuses professionnelles comme la Red Flame Ella Van Kerkhoven ou l’Anderlechtoise Britt Vanhamel, sans oublier Tracy Mpati, le joueur du RWDM.

"Il était important de remercier les instances communales de nous avoir permis de donner l’occasion aux enfants de pratiquer leur sport préféré. Nous avons également invité quelques exemples de sportifs qui ont réussi, pour montrer à ces jeunes qui rêvent de devenir professionnels quelle est la marche à suivre. Ces sources d’inspiration sont importantes pour les jeunes", explique Ahmed Rami, responsable de la Brussels Football Academy.

Cette académie est née un peu par hasard, de la volonté d’Ahmed Rami et de son épouse. "Nous avons un garçon qui joue au football et que j’emmenais dans des académies. Certaines choses ne nous plaisaient pas toujours, nous avons donc décidé de l’entraîner nous-mêmes. Petit à petit, des copains se sont ajoutés, les parents ont demandé d’organiser un stage et l’aventure a débuté, un peu malgré nous", précise Anissa.

Aujourd’hui, la Brussels Football Academy compte près de 120 affiliés, dont certains évoluent déjà dans des clubs de D1A. "Cela a pris une belle ampleur, à tel point que nous devons refuser des inscriptions pour pouvoir continuer à proposer des entraînements de qualité."

“Le sport pour réapprendre à vivre”

Présent à la première journée de stage, l’échevin des Sports Benoit Hellings y a souligné l’importance de la pratique du sport pour les plus jeunes malgré la crise sanitaire. “Au vu du contexte actuel, proposer des stages au moins de 13 ans est l’une des seules choses que l’on peut encore faire. Quand les responsables de l’académie sont venus me voir pour demander l’autorisation d’utiliser le terrain de Haren, j’ai accepté. Je suis heureux de voir cette centaine d’enfants pouvoir profiter de ces infrastructures récemment rénovées. Ce stage permet à ces jeunes de sortir et le sport est incontestablement une façon de réapprendre à vivre.”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be