Rebond Ottignies – Ganshoren Dames, une affaire de famille !

21 ans séparent Emilie Vermylen de sa nièce Léa Laviolette qui se sont rencontrées dimanche en R1.

Christophe Kugener
Tant et nièce ont été adversaires en match.
Tant et nièce ont été adversaires en match. ©Kugener
Emilie Vermylen a joué de ses 5 à 21 ans à Ganshoren. Léa Laviolette y évolue depuis 13 saisons. Revenue à Ottignies cet été, la meneuse de 37 ans rencontrait ce dimanche, dans le cadre du championnat, son club historique...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité