"L’avenir du beach soccer passe par les jeunes”

David Mames organise des initiations au beach soccer, bien décidé à poursuivre le développement de la discipline auprès des jeunes.

Les u8 et u13 de la Renaissance Forestoise ont essayé le beach soccer cette semaine.
Les u8 et u13 de la Renaissance Forestoise ont essayé le beach soccer cette semaine. ©D. R.

Depuis mercredi et jusqu’à ce vendredi, David Mames organise des initiations au beach soccer sur le terrain indoor de beach soccer installé au centre Barca à Anderlecht. Une nouvelle étape dans son envie de développer ce sport auprès des jeunes. “J’ai lancé mon académie de beach soccer à Genappe au printemps dernier, nous avons ensuite organisé des initiations durant l’été et force est de constater que ça a bien pris. J’ai eu beaucoup de bons retours et aujourd’hui, j’essaie d’exporter mon académie. Mon plan de développement est d’ouvrir une académie dans chaque province avec à chaque fois des initiations pour les jeunes, pour les filles aussi mais aussi en favorisant l’inclusion avec une ouverture aux enfants atteints d’un handicap”, explique David Mames.

Il a donc profité de cette période hivernale pour proposer ces initiations en indoor à Anderlecht. “J’essaie de faire connaître le beach soccer dans un maximum de clubs bruxellois mais aussi de centres pour jeunes. Et les premières initiations sont très positives. J’ai notamment été très agréablement surpris par le niveau des filles qui sont venues s’essayer au beach soccer.”

Les prochaines étapes sont déjà toutes tracées. “Au printemps prochain, j’aimerais ouvrir une académie à Mouscron, au Futurosport, mais aussi à Braine-le-Château et à Braine-l’Alleud. Pour moi, l’avenir du beach soccer passera par les jeunes. Si on veut continuer à promouvoir notre discipline dans le bon sens, il faut initier un maximum de jeunes.”

Des sélections provinciales et un championnat inter-provincial

David Mames voit d’ailleurs les choses en grand pour ces jeunes. “En créant des académies dans chaque province, j’aimerais pouvoir organiser des tournois dans chaque région où nous serons implantés. L’objectif serait alors de faire s’affronter les meilleurs joueurs de chaque province dans un grand tournoi. Et puis, créer des sélections provinciales pour faire s’affronter les meilleures équipes des U12 aux U18. Avoir un réservoir de jeunes ne ferait que prolonger la vie du beach soccer en Belgique.”

L’inclusion, son autre cheval de bataille

Dans son plan de développement du beach soccer, David Mames souhaite faire une grande place à l’inclusion. “Nous avons déjà accueilli des enfants sourds au cours d’une initiation. Je compte en faire une autre avec des adultes atteints d’un handicap mental, en collaboration avec le Village n°1 à Ophain. L’inclusion a une place gigantesque dans mon projet car c’est là que je me sens le plus utile.”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be