Avant le derby face au Crossing, le Léo en quête de leaders et de guides

Les Ucclois peuvent-ils créer la surprise lors du derby face aux Schaerbeekois ?

Le Léo doit relever la tête en ce début d'année. ©sterpigny
Le Léo doit relever la tête en ce début d'année. ©sterpigny

La remise générale décrétée fin décembre a permis aux joueurs du Léo d’évacuer la dernière grosse défaite concédée à Aiche le 10 décembre dernier. Un lourd revers qui avait lancé une remise en questions dans les rangs ucclois. “Comme s’entraîner normalement sur le terrain n’était pas évident à ce moment-là, nous avions travaillé dans des formes un peu plus ludiques. Sans ballon et en s’amusant. Cela nous avait également permis de discuter de la débâcle à Aische, de remettre les choses au point”, confie Georges Sakalis.

Ce non-match à Aische, il faisait clairement tache alors que la trêve se profilait et que le Léo n’est pas dans une situation des plus confortables au classement. “Même si le terrain et les conditions étaient compliqués, c’est surtout l’état d’esprit qui n’était pas là. Comme nous l’avons dit en début de saison, ce groupe découvre la D3 et quand plusieurs cadres du noyau sont absents, ça devient préjudiciable pour les jeunes joueurs. Je manque de leaders et de guides sur le terrain, je n’ai pas vraiment de joueurs sur lesquels m’appuyer pour me servir de relais quand les cadres ne sont pas là.”

Quoi qu’il en soit, c’est un derby bruxellois qui se profile ce dimanche. Un duel face à une équipe du Crossing Schaerbeek qui aura à coeur de débuter l’année 2023 par un succès. “Le Crossing est là où on l’attend et n’aurait pas démérité de s’octroyer quelques points supplémentaires pour accrocher le Top 3. Ils ont un effectif pour jouer la montée, une très belle équipe et un très bon entraîneur. Mais ça reste un derby et nous ferons tout pour l’emporter.”

Le Léo se doit toutefois de rester optimiste au moment d’aborder ce second tour capital. L’équipe a aussi montré qu’elle était capable de bonnes choses quand tout le monde s’y met, de quoi garder espoir en ses chances de maintien. Mais pour y parvenir, il faudra engranger des points au plus vite. Et ce, même si le calendrier ne sera pas tendre avec les troupes de Georges Sakalis qui doivent se farcir le Crossing, Symphorinois et le Pays Vert pour débuter la nouvelle année.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be