Fin de match folle entre le Crossing et Aische : “Nous devons améliorer notre finition”

Le Crossing a encaissé le 1-2 à la 94e pour finalement arracher l’égalisation à la 96e.

Mabika a arraché le point du partage à l'ultime seconde. ©sterpigny
Mabika a arraché le point du partage à l'ultime seconde. ©sterpigny

On a assisté à une rencontre en trois temps ce dimanche après-midi entre le Crossing Schaerbeek et Aische. Dans un premier temps, les Schaerbeekois ont pris le match en mains pour dominer l’ensemble des 45 premières minutes. Sur un centre de Malela, Mapessa surgissait au quart d’heure pour planter une reprise de la tête plongeante victorieuse. Aux commandes, le Crossing gérait les débats et Kamagate aurait même pu doubler la mise s’il n’avait pas manqué son face à face avec Rousseau. “Notre première période était bonne, nous n’avons rien donné à l’adversaire et nous aurions dû faire le break”, analyse Philippe Wayenbergh.

La rencontre changeait totalement de physionomie à la reprise. Le Crossing s’arrêtait tout simplement de jouer et les visiteurs prenaient le contrôle des opérations. Après quelques alertes sur phases arrêtées, c’est finalement au bout d’une très belle phase collective que Delooz rétablissait la parité. “Aische a pris le dessus, dominait les duels alors que dans nos rangs, certains garçons étaient trop timides. Il aurait fallu réagir à 11 et pas à 8 ou 9. C’est un problème que nous devons régler et qui explique que nos deuxièmes mi-temps sont souvent plus difficiles.”

"Certains garçons étaient trop timides."

L’exclusion sévère de Michels cinq minutes permettait au Crossing de revenir petit à petit dans la partie, sans toutefois se montrer dangereux. Dans les arrêts de jeu, les Schaerbeekois pensaient avoir tout perdu lorsque De Maeyer faisait 1-2. Mais c’était sans compter sur un ultime corner pour les locaux, au terme duquel Mabika surgissait pour arracher l’égalisation au bout du bout des arrêts de jeu.

Un point sauvé donc pour le Crossing mais un double sentiment pour des Schaerbeekois qui semblaient avoir tout en mains à la pause mais qui ont oublié de jouer durant le second acte. “N’oublions pas que nous avions de nombreux absents et que nous avions donc des joueurs sans réelle expérience sur le banc. Nous manquions de banc pour apporter une réaction sur le terrain. Au final, vu les circonstances, ce partage arraché dans les dernières secondes reste toutefois une satisfaction.”

Même si au classement, le Crossing réalise une mauvaise opération. “Nous gardons un concurrent au tour final à quatre unités mais comme toutes les autres équipes classées devant nous ont gagné, nous réalisons une mauvaise opération. Nous devons améliorer notre finition.”

Crossing – Aische 2-2

Crossing : Jacops, Roisin, Malela, Mapessa, Nahounou, Ade, Mabika, Mbenti, Kinkela (67e Vano), Kamagate (79e Lokilo), Nzinga.

Aische : Rousseau, Iglicki, Maisin (67e Michels), De Maeyer, Grégoire, Choisez, Gécé (72e Joannes), Catinus, Gauchet, Delooz, Dethier (83e Thirot).

Arbitre : M. Gabriel.

Avertissements : Mapessa, Nahounou, Maisin, Malela, Gauchet, Roisin.

Exclusion : 78e Michels.

Les buts : 15e Mapessa (1-0), 73e Delooz (1-1), 94e De Maeyer (1-2), 96e Mabika (2-2).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be