Ganshoren tient son match référence : “C’est encourageant pour l’avenir”

Les Verts devront se baser sur ce qui a été produit contre l’Union B pour se maintenir en D2.

Guillaume Vandroogenbroeck
Ganshoren doit désormais continuer sur sa lancée.
Ganshoren doit désormais continuer sur sa lancée. ©VANDR.

Ganshoren a sorti un match référence contre l’Union B (3-0). Du début à la fin, les hommes de Michel Delph ont su garder le match en main, chose compliquée depuis le début de saison.

Offensivement, ils ont multiplié les occasions qui se sont ponctuées par trois buts (NdlR : Même si les plus critiques diront que trop d’occasions ont encore été gâchées et que le score aurait dû être plus lourd).

Alors que derrière, les Verts ont su garder le zéro sereinement en ne laissant que peu d’occasions à l’adversaire. Une performance à garder en mémoire et à reproduire dans cette optique de maintien pour une équipe qui a toujours eu du mal à enchaîner les résultats cette saison.

“C’est sûrement une de nos performances les plus abouties, soulignait Michel Delph. Dans le contenu, c’est pour moi la meilleure. On a déjà réalisé des bons matchs, mais sans que tous les éléments tournent en notre faveur. Trop de points ont été perdus bêtement, comme contre Warnant ou Namur. Il était temps que ça arrive, c’est encourageant pour l’avenir.”

Avec 20 points au compteur (NdlR : 5 victoires en 18 matchs), les Bruxellois pointent à deux unités de la zone relégable et devront cravacher jusqu’au bout pour sauver leur peau. Le retour des blessés devrait faire du bien dans cette optique. “Notre mercato à nous, c’est le retour des blessés. Il nous reste 16 matchs. Si nous voulons nous maintenir, nous n’avons pas le choix, il faut continuer de la sorte et empocher les victoires. Nous devrons montrer le même état d’esprit au prochain match. Il ne faudra pas calculer. Chaque rencontre est un match de barrage pour nous. J’espère qu’en continuant à jouer de la sorte le maintien viendra avec. Je n’ai jamais eu, en cinq ans, autant de malchance. On ne l’a pas eu au premier tour, elle doit revenir au deuxième. Mais il faudra la forcer.”

Les Verts se rendront à Rebecq ce samedi. Une équipe en méforme restant sur trois défaites consécutives et qui s’est récemment séparée de son coach, Luigi Nasca. Une situation qui pourrait aider Michel Delph et ses troupes à enchaîner directement après cette belle victoire acquise contre l'Union.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be