L’entraîneur de Ganshoren n’en décolérait pas.

Le début de rencontre de Ganshoren était bon. Le deuxième de la série posait le jeu et cherchait la faille dans la défense adverse. Mais, sur un corner, les visiteurs se laissaient surprendre. Dans la foulée, Scholl sortait sur blessure, avant l’exclusion de Vanderhaegen. L’arbitre a estimé qu’il était le dernier homme sur sa faute sur Bombele qui filait vers le but. "À dix contre onze, c’est compliqué de gagner", explique Michel Delph, l’entraîneur. "Alors, à douze contre dix, c’est impossible."

Au retour des vestiaires, c’était pourtant une faute d’inattention qui coûtait le deuxième but aux visiteurs. Après seulement trente secondes, Gosselies doublait la mise. "Je savais que c’était compliqué de venir jouer ici. On se parle entre entraîneurs de la série. Mais je ne me doutais pas que c’était si difficile", résumait, avec ironie, l’entraîneur des visiteurs.

Pourtant, après le second but, Ganshoren poussait tant et plus pour revenir dans le coup. Et Tackny profitait d’un penalty pour réduire l’écart. La pression était sur le dos de Gosselies qui ne craquait pas. En fin de partie, Timmermans était exclu à son tour… C’est un dimanche que les visiteurs devront rapidement oublier.J.De.