Bruxelles Amine Kasmi est impressionné par l’organisation de l’Euro U20.

Un peu de stress, d’impatience et beaucoup de motivation. Amine Kasmi participe depuis ce jeudi à son premier grand championnat, à Boras, en Suède. En compagnie du relais belge 4 x 100 m masculin, le Bruxellois tentera de créer l’exploit à l’Euro U20.

" Nous espérons être dans les huit meilleurs et participer à la finale. Après, ce ne serait que du bonus ", affirme l’athlète de l’Excelsior.

Le jeune homme de 19 ans découvre cet univers. " Ce sont mes premiers grands championnats. Je me rends compte que tout est fait pour qu’on soit dans les meilleures conditions possibles. Nous avons des heures précises pour manger, toutes les activités se font ensemble. Puis, dans les chambres d’appel, on doit se présenter trente-cinq minutes à l’avance et non pas dix, comme en Belgique. Tous les horaires sont super précis, à la minute près. C’est très différent des compétitions habituelles. Nous sommes très bien encadrés. Tout se passe super bien, malgré la barrière de la langue. au final, on finit quand même par se comprendre. "

Amine Kasmi aimerait imiter le relai U23 belge. "Le niveau est nettement plus élevé que dans les compétitions nationales. On s’est amusés à regarder les temps de nos concurrents. Dans certains pays, comme l’Allemagne, ils sont tous sous les 10.40. C’est stressant, mais ce serait tellement beau de faire comme les U23 et de monter sur le podium, pour détrôner les nations habituelles. On aimerait montrer qu’on est un petit pays mais que c’est faisable !"

Pour arracher cet exploit, le relais s’est entraîné à trois reprises, avant de décoller pour la Suède. "On a fait des passages pour se rendre compte de l’ordre qui convenait le mieux. Moi, je n’ai pas trop changé mon entraînement individuel. Là, à l’heure actuelle, je me sens très bien. Je suis agréablement surpris par l’endroit où l’on se trouve et l’encadrement, qui est de très bonne qualité", lance le Bruxellois, très excité.

Ferauge : “La concurrence me motive”

 C’est la deuxième fois que Lucie Ferauge participe à l’Euro U20 d’athlétisme et la sprinteuse du CABW ne compte pas y faire de la figuration. “Je ne me suis pas fixé d’objectif. Je me doute que le niveau sera supérieur aux compétitions nationales. Cette concurrence me motive énormément. J’ai regardé les chronos des filles et on se suit pas mal. Donc si je suis en forme, je peux faire de bonnes choses. Il y a juste une Anglaise qui semble imbattable. Sinon, les autres ne sont pas si loin. Atteindre le podium, ce serait parfait. Mais arriver en finale serait déjà bien”, estime celle qui prendra part aux séries du 200 m en individuel et au 4x100 m. Elle apprécie en tout cas son séjour en Suède. “L’ambiance entre les athlètes est excellente, on discute tous ensemble. C’est vraiment très agréable. Puis les infrastructures sont plus importantes aussi…”