L’ancien joueur du Tempo, de Wavre, du RWDM ou encore du Léo sera l’entraîneur de la réserve et des U19 du Tempo Overijse la saison prochaine.



Joueur du Léopold cette saison, après avoir connu des clubs comme le Tempo Overijse, le RJ Wavre, Diegem ou encore le RWDM, André Ngangue s’apprête à écrire une nouvelle page dans sa carrière. Il a décidé de se lancer dans le monde du coaching en prenant en charge l’équipe réserve et les U19 du Tempo Overijse en tant qu’entraîneur principal.

André, comment avez-vous décidé de vous lancer dans le monde du coaching?
"Je suis les cours pour passer les diplômes d’entraineur et si tout va bien, je devrais obtenir mon diplôme UEFA B en janvier. De plus, alors que j’aurai 36 ans en janvier, j’ai un peu étudié ma situation et comme je n’ai pas reçu d’offres concrètes et que je n’ai pas envie de descendre à l’échelon provincial, malgré tout le respect que j’ai pour ce niveau, j’ai décidé de prendre une autre route. Le Tempo Overijse m’a offert cette belle opportunité que je ne pouvais pas laisser passer."

Le Tempo, un club particulier dans votre carrière.
"C’est la quatrième fois que je retourne au Tempo Overijse, la première en tant que coach. Tout le monde connait le lien qui existe entre ce club et moi. C’est l’endroit idéal pour débuter ce nouveau chapitre."

A 36 ans, c’était le bon moment pour écrire cette nouvelle page?
"Si je veux faire une carrière d’entraîneur, je dois commencer tôt. J’aurais pu intégrer le staff d’une équipe première en tant que T2 mais je pense qu’il est préférable d’apprendre d’abord avec des jeunes, d’avoir un groupe à moi. En prenant en charge la réserve et les U19, je serai dans le foot à 11, avec des garçons proches de l’équipe première. Et comme la formation sera plus importante que les points, cela me permettra de me tromper et d’apprendre."

Quel genre d’entraîneur serez-vous?
"J’ai toujours eu cette passion pour la transmission et la pédagogie. Ce que j’ai appris de par mes études et mon travail, je tenterai de le mettre au service du football. La force d’un entraîneur, c’est de gérer un groupe et de créer une cohésion. Je serai ce genre d’entraîneur. Un coach qui aime voir son équipe jouer au ballon, avec des joueurs qui font les efforts et prennent du plaisir."

Quels coachs vous ont inspiré durant votre carrière?
"Je vais prendre un peu de chacun, les mixer et apporter ma propre touche. Mais ceux qui m’ont le plus inspiré, ce sont Drazen Brncic, Bart Vanhoudt et Sergio Palavicino. Si je parviens à faire un mélange des trois, on devrait déjà obtenir quelque chose de pas mal."

Est-ce que cela signifie la fin de votre carrière de joueur?
"Je continuerai certainement à jouer, mais dans une équipe avec des amis et juste pour le plaisir."