Pandémie oblige, à l’instar de nombreuses autres fédérations, celle de rugby a été contrainte de chambouler le programme de ses championnats en tenant compte des contraintes financières des clubs et des fenêtres internationales.

Cette saison exceptionnelle en soi, espérons-le, sera disputée sous forme de poules, à l’exception des divisions régionales et chez les jeunes. Une saison réduite au niveau du calendrier puisque la phase régulière comprendra 10 journées, soit 8 matchs par équipe (deux poules de cinq équipes). À l’issue de la phase classique, les deux premiers de chaque poule joueront les demi-finales de playoffs (13 et 14 février), les finales sont programmées le 27 février pour autant que les instances fédérales ne modifient pas la formule programmée au sortir des matches de poules.

Chez les élites de la D1 Seniors, La Hulpe, Soignies, l’ASUB, Boitsfort et le RFC Liégeois composeront la poule A alors que Dendermonde, le Kituro, le ROC, Audenarde et Frameries évolueront dans la poule B. Le champion connu, les clubs entameront, en mars et avril, la valse des matches de Coupe.

Boitsfort : le retour de Pierre Amilhat

Du côté de Boitsfort, Pierre Amilhat est de retour au bercail après plusieurs saisons passées à Waterloo. À la tête d’un nouveau staff, Pierre Amilhat, épaulé par Marcello Cima et Christian Cornet, mettra tout en œuvre pour redonner au club boitsfortois le prestige de son glorieux passé et prolonger, sur le terrain, les festivités du cinquantenaire du club, perturbées au printemps dernier en raison du Covid-19, par des résultats probants sur le terrain. Au sein d’un club restructuré en profondeur, le T1 des Bruxellois est clair dans ses objectifs : "Le tableau de marche doit être conforme aux efforts que le club s’apprête à consentir et surtout redonner à tout le monde l’envie de gagner".

Kituro : une femme à la tête du club 

Même son de cloche dans les rangs du Volcan Schaerbeekois où les prémices de la saison ont été marquées par l’élection de Muriel Cottave-Claudet à la présidence du club. Une grande première dans l’histoire du Royal Kituro. "Un énorme travail a été accompli ces deux dernières années, je suis heureuse de succéder à Philip van Perlstein qui a donné l’impulsion essentielle à notre volcan. Nous avons maintenant une base solide pour continuer à professionnaliser le club et à le mener aux sommets". Quand on connaît l’excellence de son école de jeunes et la mentalité exemplaire des joueurs, le Kituro sera assurément un candidat avéré aux playoffs…