Un ouvrage qui sera fait d’anecdotes, d’émotions, pour faire ressortir l’ADN particulière du supporter type du RWDM.


En cette période de confinement, Danny Vander Eeckt, l’un des dirigeants du RWDM, a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure: celle d’écrire un livre sur le RWDM. Présent au stade Machtens depuis son plus jeune âge, il a vécu au plus près les aventures du Daring, la naissance du RWDM, sa faillite aussi, le FC Brussels et surtout, la renaissance du RWDM à laquelle il a participé. Ecrire un livre sur le RWDM s’est donc imposé tout naturellement.

 "C’est quelque chose qui me trotte en tête depuis un petit temps déjà. Et avec les circonstances que nous vivons actuellement, j’ai plus de temps et j’ai donc décidé de me lancer",
explique-t-il.

S’il a lancé un appel aux supporters du RWDM pour glaner quelques anecdotes, Danny Vander Eeckt plongera dans ses propres souvenirs, lui qui se rend au stade Machtens depuis les années '70.

"J’avais 6-7 ans lorsque mon papa m’a emmené pour la première fois au stade Machtes. A l’époque, le Daring y évoluait encore. J’ai ensuite connu la naissance du RWDM, le titre et tout ce qui est arrivé après. Les descentes, les remontées, la faillite et puis, il y a cinq ans, la renaissance du RWDM à laquelle j’ai participé aux côtes de Thierry Dailly."


Les anecdotes seront donc nombreuses. "Des anecdotes, j’en ai des dizaines, sans oublier toute celles que les supporters sont en train de m’envoyer. Mais il est certain que les grands moments seront présents, mais aussi toute cette histoire de la renaissance du club, avec cette guerre avec Bico et la commune. Des moments de drame qui nous aussi permis de vivre de grands moments."

Un ode à la vie d'un supporter du RWDM

Au-delà des anecdotes, ce livre sera une sorte d’ode à la vie d’un supporter de football amoureux des quatre lettres magiques.

"Je connais bien cette mentalité du supporter du RWDM, si spéciale, faite de ce savoureux mélange entre les mentalités francophones, néerlandophones et brusseleir. Dans ce livre, je veux expliquer la relation qu’un être humain peut avoir vis à vis d’un club d’un football. Cela parait parfois ridicule d’aimer un club mais c’est comme ça. Entre un supporter et son club, il existe une vraie relation de fidélité. Et pour un Molenbeekois il est par exemple inconcevable qu’un Marc Coucke soit supporter d’Ostende et rachète ensuite Anderlecht."


Ce livre, Danny Vander Eeckt espère le sortir d’ici un an. "Il faudra encore patienter et mon but n’est pas de faire de l’argent puisque les bénéfices seront reversés au club. Je veux surtout en faire ressortir l’ADN particulière du supporter type du RWDM."