Depuis deux mois déjà, tous les mercredis de 16h à 20h, la boxeuse bruxelloise Sanae Jah prend la direction du parc Germeau à Saint-Gilles pour offrir des initiations gratuites aux femmes et jeunes filles âgées de 13 à 26 ans. Une initiative que l’on doit à l’échevin de la Jeunesse de Saint-Gilles Willem Stevens et qui séduit un public de plus en plus nombreux. La preuve, l’initiative sera prolongée durant les mois de juin, juillet et août.

"Il s’agit d’un chouette petit parc, réhabilité dernièrement et au sein duquel une salle de musculation et des sacs de boxe ont été implantés. Le tout est surveillé et permet d’organiser ces initiations dans d’excellentes conditions. Les proposer dès 13 ans permet d’inclure ces ados qui ont été privés de sport ces derniers mois", expliquent Sanae Jah et son mari Jean-Christophe Van Ghysegem.

Ces initiations organisées dans le parc saint-gillois ont également pour but de sensibiliser les habitants de la commune à la pratique de la boxe. Avec un joli projet derrière. "L’échevin de la Jeunesse de Saint-Gilles est très impliqué dans ce projet. Il a demandé à nous rencontrer car il veut que Sanae ouvre une salle de boxe à Saint-Gilles. Saint-Gilles est la seule des 19 communes bruxelloises à ne pas disposer de ce type d’infrastructure et il souhaite y remédier. D’ici à la fin de l’année, cette salle devrait voir le jour."

Avec un public cible que le projet veut mettre en avant. "Sanae s’occupera notamment des cours de boxe pour les jeunes et les femmes. Mais l’un des objectifs sera également d’accueillir des femmes battues, pour leur permettre aussi de renouer avec la vie quotidienne et leur offrir d’autres perspectives."

Si pour l’instant les initiations de boxe au parc Germeau sont 100 % féminines, les hommes seront les bienvenus durant l’été. "Durant les mois de juillet et août, nous proposerons des cours mixtes encadrés par les coachs de la Team Jah Boxing le samedi de 13h à 17h. Cette mixité est importante car en ne faisant que de la boxe 100 % féminine, ça laisse finalement les femmes d’un côté. Alors qu’il est important de faire tomber les barrières en les faisant boxer aussi avec les hommes."

C’est dans ce cadre qu’un gala de boxe sera organisé le 11 novembre à Bruxelles. "Un gala 50-50 où, pour la première fois, les femmes gagneront la même chose que les hommes."