Leader à l’issue du premier relais de départ de Koen De Wit, la Norma verte #3 aura mené les 24 Heures de Zolder quasi toute la nuit. En début de matinée, elle luttait pour la victoire quand soudainement le beau rêve s’est écroulé : un gentleman driver maladroit en Lamborghini en a décidé autrement à sept heures du drapeau à damier, en défonçant l’arrière de la voiture conduite alors par Ugo de Wilde.

"Sur le moment, j’étais vraiment dégoûté", expliquait le Bruxellois Ugo de Wilde, le trophée du deuxième en guise de lot de consolation dans les mains. "J’étais revenu à cinq secondes de la voiture de tête après un petit souci de phares nous obligeant à changer de capot. Nous étions décalés à notre avantage au niveau des relais et tout tournait mécaniquement parfaitement bien depuis le départ. Hélas, au moment d’aborder la chicane Jacky Ickx, au moment où je tournais, la Lamborghini est venue me taper à l’arrière. J’ai ressenti un choc et je suis parti en tête-à-queue. J’ai perdu une vingtaine de secondes. Mais je ne me suis pas rendu compte que j’avais crevé et dans le virage suivant, le premier gauche, j’ai terminé dans le bac. Le temps de revenir sur la dépanneuse et de réparer les dégâts, une grosse demi-heure s’était écoulée."

De quoi sortir de ce week-end sur ses terres avec un goût amer, tant la victoire lui tendait les bras.

"C’est triste d’être battu de cette manière. Le team McDonald’s by Comtoyou a fait du super boulot. L’auto a été d’une fiabilité exemplaire. Mes équipiers Adam, Koen, Karlo et François ont chacun rempli leur rôle. L’entente était parfaite. Je garderai un super souvenir de mes relais de nuit. J’ai adoré chaque seconde. Et j’espère être au départ à nouveau l’an prochain pour pouvoir prendre ma revanche."