Du côté des montants, Futsal Bruxelles NOH, Chamal Jette et Espoir Molenbeek accèdent à la N2.



La Ligue de Foot en Salle Francophone a pris la décision, à l’instar de l’ACFF en football, de mettre un terme à tous les championnats nationaux, quelques jours après avoir pris la même décision pour les championnats provinciaux. Elle a aussi décidé qu’il y aurait bel et bien des montants et des descendants dans chaque division.

Du côté des descendants: le LART victime de cette fin des championnats prématurée


Pour établir les classements finaux, la Ligue a opté pour l’option du coefficient, afin de savoir qui pouvait monter et surtout qui allait descendre. C’est ainsi qu’en N1 et en N2, les deux derniers ont été relégués alors qu’en N3 les deux derniers de chaque série ont le droit de décider s’ils veulent rester à l’échelon national ou retourner dans la P1 de leur province.
Et dans cette histoire, le grand perdant, c’est le LART Bruxelles. 13e du classement définitif de N1, il accompagnera FSG Wavre (déjà condamné) en N2. Une situation qui a provoqué la colère des représentants du club bruxellois. "Il est clair que dans la situation que nous vivons actuellement, seule la santé prime mais en prenant cette décision, la Ligue nous octroie une pénalité sportive, décidée par des personnes qui n’ont pas pris la meilleure décision selon moi. Il fallait faire comme à l’Union belge, en gelant le championnat et en faisant juste monter les équipes des divisions inférieures. Rajouter deux équipes en N1 était faisable et cela n’aurait lésé personne", affirme Georges Tsoras.

Les dirigeants du club bruxellois vont même plus loin, s’estimant directement visé au travers de cette décision. "On a utilisé cette crise pour régler des comptes et nous pénaliser. Des personnes de la fédération nous ont dit que nous dérangions certains. En prenant cette décision, c’était l’occasion pour eux de régler leur problème. Mais nous ne nous laisserons pas faire. Nous allons contester cette décision prise sans aucune concertation avec les clubs."

Le LART qui pourrait même quitter la Ligue pour rejoindre l’Union belge. "Nous étudiions cette possibilité car il devient difficile de rester dans une fédération qui agit sans concertation avec ses clubs."

Du côté des montants: trois clubs bruxellois accèdent à la N2


Pour déterminer les montants à l’échelon supérieur, la donne était simple puisque les premiers de chaque série en N2 et N3 accèdent à la division supérieure. Une décision qui fait le bonheur de trois clubs bruxellois puisque Futsal Bruxelles NOH (N3A), Chamal Jette (N3B) et Espoir Molenbeek (N3C) accèdent à la N2, de quoi confirme le potentiel de ces jeunes équipes qui grimpent les échelons à une vitesse folle et rêvent d’un jour se retrouver parmi l’élite du foot en salle belge.