Face à la lanterne rouge, les Bruxellois espèrent décrocher leur deuxième victoire de la saison.

Habitué à jouer un rôle en vue en Nationale 1 ces dernières années, le LART Bruxelles vit une saison bien plus compliquée. 12e avec seulement sept unités au compteur, les Bruxellois n’ont gagné qu’à une seule reprise cette saison. Du coup, le match de ce vendredi à FSG Wavre, bon dernier avec 11 défaites en autant de rencontres, est l’occasion de retrouver le sourire avant la trêve. "C’est un match de la peur", lance Georges Tsoras. "Nous vivons une saison compliquée mais je sais que les joueurs vont tout faire pour décrocher leur deuxième victoire de la saison ce vendredi."

Ce début de saison compliqué, les dirigeants du club bruxellois l’avait prédit. "Nous savions qu’en reconstruisant une toute nouvelle équipe avec de très jeunes joueurs, nous serions en difficulté dans ce championnat. L’ambition est simplement de se maintenir pour pouvoir construire sur le long terme avec cette jeune équipe."

Malgré la position délicate au classement, on reste confiant dans les rangs du LART. "Nous avons régulièrement fait jeu égal avec les grosses cylindrées de la série. La qualité et la détermination sont là, nous devons désormais améliorer notre efficacité devant le but. Lors du second tour, nous devrons prouver que nous méritons bien mieux que notre classement actuel."