Bruxelles À 21 minutes du terme, la pluie avait arrêté le match entre le Langeveld et Uccle Sport qui se terminera jeudi soir.

Uccle Sport a une belle carte à… finir jeudi soir au Langeveld. Les Merles doivent disputer les dernières 21 minutes et 22 secondes de leur match arrêté à cause des conditions climatiques catastrophiques du dimanche 29 septembre. 

Le duo arbitral avait mis un terme prématuré sur un pc contre Uccle Sport.

Les pontes de l’ARBH ont décidé de s’inspirer d’un match de D1 dames de la saison passée entre l’Orée et Malines qui s’était également arrêté sur pc. Il avait repris au même endroit du terrain. La décision a surpris du côté d’Uccle Sport.

"Nous avons pris des renseignements, commente Alaric Dekelver, une figure du matricule. Il n’existe aucune règle précise en la matière. Les arbitres internationaux estiment que la balle doit être remise au centre."

Cette décision semble la plus sage, mais prive le Langeveld d’un pc mérité. Une question s’impose. 

Dans un souci d’équité, que fait-on alors des acteurs qui n’étaient pas sur le terrain ? Le sleeper maison du Langeveld était-il sur le banc ? 

Seule certitude, sur la feuille de match, on doit retrouver les 32 mêmes acteurs. Et si un gars s’était blessé depuis lors ?

Le sujet a au moins le mérite de mettre en lumière un point du règlement qui peut être clarifié. 

Imagineriez-vous un match de Division d’Honneur reprendre sur un pc ?

Langeveld et Uccle Sport se connaissent par cœur. Cette fin de mach sera évidemment une première. 

"En plus, nous jouons un soir de semaine. Nous sommes dans le flou. Comment faut-il gérer un match de 21 minutes et 22 secondes ? J’imagine qu’on se donne quatre fois plus sur un plan physique."

En cas de victoire, Uccle Sport dépasserait l’Old Club au classement, ce qui les placerait à la 2e place du classement. 

"Mais, nous gardons les pieds sur terre", calme Alaric Dekelver qui travaille sur un grand projet pour développer sa marque Oregon. "Nous voulons prendre un maximum de points pour assurer notre maintien en D1. La DH n’est pas à l’ordre du jour. La saison est longue. Il peut toujours se passer beaucoup d’événements. Nous sommes fiers, mais lucides."