Les supporters molenbeekois se souviennent avec émotion et nostalgie de ce fameux 27 avril 1975.



Le 27 avril 1975, voilà bien une date que les supporters du RWDM n’oublieront jamais. Ce jour-là, grâce à une victoire 5-3 face à l’AS Ostende, le club molenbeekois remportait son premier, mais aussi le seul, titre de champion de Belgique. Après avoir dominé de la tête et des épaules ce qui fut le plus long championnat de l’histoire du football belge (seule saison avec 20 clubs en D1), le RWDM des Boskamp, Teugels & co célébrait son sacre dans un stade Machtens plein à craquer.

45 ans plus tard, les plus anciens se souviennent de ce titre, partagés entre émotions et nostalgies. Des supporters toujours présents aujourd’hui dans les travées du Machtens et qui n’ont pas oublié cette fameuse journée du 27 avril 1975. C’est le cas de Marc Vanhemelryck, encore un jeune gamin à l’époque. "Du haut de mes 11 ans, ce que j’ai vécu ce jour-là était incroyable. Il y avait un monde fou dans le stade et en tant que gamin de Molenbeek, habitant à 15 minutes à pied du stade, j’étais évidemment présent dans cette foule. Je me souviens de cette avalanche de buts, de ce match épique et puis de l’envahissement du terrain. C’est un souvenir impérissable, encore plus quand vous n’avez eu la chance de le vivre qu’une seule fois", se rappelle-t-il.


Un moment qu’a partagé Thierry Cabeke, alors qu’il n’avait que 12 ans. "J’avais assisté à tous les matchs depuis la fusion, j’étais abonné. Mon grand-père m’avait transmis sa passion. Et ce jour-là, ce fut l’apothéose. Tout au long de la semaine, on lisait Les Sports pour avoir les dernières informations avant ce match. On pensait sans cesse à ce match du titre, avec une seule hâte: être le dimanche à 15 heures pour le coup d’envoi. Et quand 16h45 a sonné, que l’arbitre a sifflé le coup de sifflet final, ce fut un moment de joie intense."
© belga


Une saison inoubliable


Ce titre, il est venu récompenser une saison folle de la part des Molenbeekois. « Le plus grand moment, au-delà du titre, ce fut la victoire 1-0 face au rival anderlechtois, avec ce fameux but de Teugels », lance Thierry Cabeke alors que Marc Vanemelryck n’oublierai jamais cette saison 1974-1975. "Rien que le fait de vivre le plus long championnat de l’histoire du football belge fut quelque chose d’exceptionnel. Mais cette équipe du RWDM, elle nous a fait rêver tout au long de la saison. Une époque où les joueurs étaient accessibles et pas les derniers pour venir boire un verre avec les supporters après le match."
© belga


Une émotion retrouvée en 2017 et 2018


L’émotion d’un titre, Marc et Thierry ont pu la revivre en 2017 et 2018 avec des titres glanés en D3 et D2 amateurs. Un moment particulier pour Thierry, papa des frères Cabeke. "Le titre du renouveau en 2017 avec ce match contre Tournai, disputé dans un stade comble, ce fut extraordinaire. Tout comme celui décroché l’année suivante à l’Olympic alors que mes deux fils étaient présents dans l’équipe."

Ils rêvent de revoir le RWDM en D1


Si aujourd’hui le RWDM évolue en D1 amateurs, les supporters rêvent de revoir les quatre lettres magiques au plus haut niveau du football belge. "Revoir le RWDM en D1 serait déjà une joie immense », lance Thierry. « J’espère que j’aurai encore la chance de revivre un titre de champion de Belgique du RWDM", ponctue Marc.
© belga