Bruxelles

Suite à la démission de Jalal Karim, le Sporting Bruxelles est à la recherche d’un nouvel entraîneur. 

Il faut redresser la barre et un triste bilan de 4 sur 15. En attendant la nomination d’un nouvel entraîneur, la direction semble avoir confié la responsabilité de l’équipe à Imad Maaroufi. Même si l’expérimenté attaquant ne semblait pas vraiment au courant de la décision ce mercredi matin. "J’ai lu dans la presse qu’on me confiait la direction de l’équipe pour deux semaines. J’ai appelé la direction dans la foulée car je n’avais reçu aucune demande de leur part. La seule chose que je sais, c’est que j’ai donné l’entraînement jeudi et que je me suis occupé de l’équipe dimanche. J’ai accepté cette mission car je suis quelqu’un de la maison mais je n’ai pas eu de discussion avec la direction pour plus", confie Imad Maaroufi.

Malgré tout, l’attaquant n’est pas opposé à l’idée d’assurer un intérim jusqu’à la nomination d’un nouvel entraîneur. "Je n’ai aucun souci à m’occuper de l’équipe. À partir du moment où les joueurs adhèrent à mon discours, me suivent et se donnent à 100 %, je ne vois aucune raison de ne pas endosser cette responsabilité."

D’autant qu’à 43 ans, l’attaquant possède une solide expérience qu’il pourrait mettre au service de l’équipe. "Je gère déjà 20 équipes de jeunes au sein du club, je devrais être en mesure d’en gérer une 21e. D’autant que c’est une équipe d’adultes et qu’avec mon expérience, ce sera plus facile à gérer."

Devenir entraîneur dans le futur, c’est de toute façon une ambition affichée par Imad Maaroufi. "J’aimerais bien m’occuper d’une équipe première au haut niveau. Le Sporting Bruxelles évolue plus bas que mes ambitions pour devenir entraîneur, mais c’est mon club et je ne vais pas le laisser sans solution. Si une solution en interne existe, c’est normal de l’utiliser et je suis prêt à être cette solution."