Bruxelles Habituée à la cage du MMA, Kelig Pinson s’est retrouvée nue sur une île déserte dans l’émission Retour à l’instinct primaire.

Combattante MMA, Kelig Pinson n’est pas une athlète comme les autres. Elle est capable de se lancer de nouveaux défis, certains parfois plus surprenants que d’autres. C’est le cas de sa dernière aventure en date puisque, l’espace de quelques semaines, la Bruxelloise a décidé de sortir de la cage, de délaisser la salle d’entraînement pour participer à une émission de télévision… totalement nue. Retour à l’instinct primaire, c’est le nom du programme qui sera diffusé le 19 octobre prochain sur la chaîne française RMC découverte.

Kelig comment vous êtes-vous retrouvée dans cette émission ?

"J’ai été contactée par une casteuse de l’émission. Elle m’a expliqué le concept, j’ai quand même demandé à mon conjoint si ça ne le dérangeait pas que je sois toute nue dans la jungle avec quelqu’un que je ne connais pas. Il m’a regardée en me disant qu’il n’était pas jaloux et je me suis embarquée dans l’aventure. C’est comme ça avec moi : quand on me lance un défi, je le relève."

Comment a réagi votre entourage ?

"La plupart de mes proches m’ont dit que j’étais complètement folle, mais tous les gens qui me connaissent réellement n’ont pas été étonnés, dans le sens où j’aime relever tous les défis qu’on me propose."

Vous aviez des appréhensions avant de partir ?

"J’étais complètement paniquée car je suis une vraie citadine, habituée à la vie en ville et pas très débrouillarde sur certains points. Mais j’ai préparé cette émission comme si je préparais un combat. J’ai pris du poids avant de partir, j’ai appris à faire du feu, j’ai marché pieds nus pendant des mois dans tout Bruxelles pour m’habituer à être moins sensible. J’ai pris tout ça avec sérieux mais j’appréhendais le fait de me retrouver dans la savane puisque l’émission se tournait en Afrique du Sud."

Au final, comment avez-vous vécu cette aventure ?

"J’ai râlé, j’ai pleuré, j’ai eu froid, j’ai eu chaud, j’ai eu peur mais j’ai adoré de A à Z. J’étais déterminée à aller jusqu’au bout."

Comment avez-vous vécu le fait d’être nue sur une île déserte ?

"On y pense au départ, encore plus quand on rencontre une autre personne nue qu’on ne connaît pas du tout. Mais au bout de trois secondes à marcher sur des épines pieds nus dans la savane, on oublie la nudité. En revanche, sans ces vêtements qui vous protègent habituellement, vous vous sentez encore plus vulnérable."

Le fait de pratiquer le MMA vous a-t-il aidée ?

"Ça m’a vachement aidée, notamment dans la préparation. L’approche professionnelle d’une préparation m’a été bénéfique. Le fait de faire du MMA m’a aidée à agir et à réagir différemment. Mentalement, j’étais plus forte grâce au MMA."

© dr


Elle est devenue végétarienne

Après avoir vécu une telle aventure, le retour à la vie de tous les jours est souvent difficile pour les participants à ce genre d’émission. Kelig aussi est revenue changée d’Afrique du Sud. “Comme j’avais pris beaucoup de poids avant l’émission, je suis rentrée en étant à mon poids d’origine et je n’ai donc pas été trop affaiblie sur certains points. Par contre, certaines choses ont changé puisque depuis cette émission je suis végétarienne. Lors de l’émission, nous avons dû tuer un de mes animaux préférés pour nous nourrir. Ça m’a un peu traumatisée et, du coup, je ne peux plus manger de viande.”


Elle combattait samedi en Allemagne

 À peine revenue d’Afrique du Sud, Kelig a repris le chemin des entraînements et même de la compétition puisqu’elle combattait ce samedi dans un gala organisé en Allemagne. Si elle espérait livrer un bon combat, les choses ont tourné court pour la Bruxelloise, battue par K.O., bien trop rapidement à son goût. “Malheureusement, je suis revenue perdante de ce combat avec cette défaite par K.O. On ne commence jamais un combat pour perdre mais ce qui me déçoit le plus, c’est que je n’ai même pas eu l’occasion de montrer de quoi j’étais capable puisque j’ai pris un punch d’entrée qui m’a déconnectée. C’est la première fois que je perds de la sorte, c’est difficile à accepter mais il faudra en tirer les enseignements.”

Car, c’est sûr, Kelig veut remonter dans la cage au plus vite. “Je veux continuer à évoluer en MMA. Ce n’est pas parce que j’ai perdu ce week-end que je vais tout arrêter. Je vais me servir de cette défaite pour rebondir, pour corriger un défaut que j’ai depuis toujours. C’est la dernière fois que je commettais cette erreur car je veux avancer, plus déterminée que jamais.”

Il y a eu d’autres petits changements. “Je dors nue maintenant”, rigole-t-elle. “Mais surtout, je regarde les choses différemment. Je suis plus cool dans ma vie de tous les jours, je prends les choses avec plus de recul.”

© dr