Le gala organisé ce samedi au Palais 12 va attirer plus de 4000 spectateurs.


King of Brussels, ce grand gala dédié au kick-boxing et à la boxe thaïlandaise fait son retour ce samedi. Et pas n’importe où puisque les organisateurs ont décidé de prendre possession du Palais 12. "Nous en avions un peu marre de devoir organiser nos galas avec un panier de basket ou un goal de foot en salle comme décor. Il était temps d’organiser un événement dans une grande salle, comme ça se fait dans les grandes villes européennes", lance Mohamed Benyaich.

Avec 3 700 spectateurs présents lors de la précédente édition, les organisateurs ont perçu l’intérêt du public pour un gala d’une telle qualité. Cette édition 2020 s’annonce encore plus grandiose puisqu’ils devraient être entre 4 000 et 5 000 à assister à la trentaine de combats organisés tout au long de la journée. "Les gens étaient en attente de cet événement. Après deux ans d’absence, nous revenons avec une grande organisation et un cadre bien plus professionnel afin d’aller au-delà des attentes des spectateurs et de devenir équivalent aux autres organisations à travers le monde."

Un objectif atteint puisque King of Brussels charme beaucoup de monde. "Même les organisateurs réguliers de galas à travers le monde saluent la qualité de notre travail et la mise sur pied d’un tel gala en si peu de temps."

Avec une ambition poursuivie par les organisateurs : celle de mettre en avant le talent des combattants bruxellois. "Mettre les boxeurs bruxellois en avant, dans un gros événement, c’est notre objectif. On voulait les faire goûter à un gala d’une telle qualité, leur permettre de combattre face à ce qui se fait de mieux. C’est un vrai tremplin pour eux."

Parmi les 30 combats, certains vaudront clairement le détour. Le championnat d’Europe d’Arman Hambaryan face au Néerlandais Mike Frenken sera l’un des grands moments de la soirée. "Face à mon public, avec un tel titre en jeu, je sais que la pression sera grande. Je me suis préparé car je veux repartir avec cette ceinture", confie le Bruxellois.

Juste avant ça, le championnat de Belgique féminin entre la Nivelloise Hélène Undomiel et la Flandrienne Kelly Dyaneko vaudra aussi le déplacement.