Sept clubs de D1A et de D1B qui n’obtiennent pas leur licence professionnelle, c’est une nouvelle qui pourrait bien faire le bonheur de quelques clubs de D1 amateurs qui ont, eux, obtenu cette fameuse licence professionnelle.

Alors que des clubs comme le Standard, Mouscron, Ostende, Lokeren, Roulers, Virton et Lommel n'ont pas obtenu leur licence professionnelle, l'Union et le RWDM l'ont bel et bien obtenue.

Les Saint-Gillois avaient même fait la demande pour la licence européenne, également obtenue. "En ce mercredi 8 avril 2020, la Royale Union Saint-Gilloise s'est vu octroyer la Licence D1A, D1 B et européenne pour la saison 2020-2021. Pour la première fois dans l'histoire du club, l'Union a demandé et reçu la licence européenne, ce qui est une nouvelle étape franchie dans la progression de la RUSG" , a communiqué le club saint-gillois. 
 
Les Molenbeekois peuvent donc continuer à rêver d'intégrer le foot pro dès la saison prochaine.

Parmi ces clubs : le RWDM. "Nous n’en sommes qu’à notre cinquième saison depuis notre retour et c’est la deuxième fois de suite que nous obtenons la licence pro du premier coup, sans devoir apporter de pièces complémentaires. C’est une grande fierté, preuve que notre travail est de qualité et que les investissements consentis à tous les niveaux portent leurs fruits", se félicite Thierry Dailly, le président du RWDM.

Sa licence pro en poche, le RWDM pourrait donc profiter de la mauvaise santé de plusieurs clubs professionnels pour rejoindre la D1B dès la saison prochaine. Un retour au sein du monde professionnel pour lequel le club molenbeekois se dit prêt. "Aujourd’hui, le football professionnel se joue dans plusieurs secteurs et plus uniquement sur le terrain. Il est devenu très important d’avoir une gestion et des ambitions saines. C’est notre credo depuis notre retour et aujourd’hui, le club est prêt pour le monde professionnel. Nous allons donc rester attentifs à l’évolution de la situation, même si nous ne souhaitons pas de malheur aux autres et que nous aurions préféré gagner notre montée sur le terrain, car si l’occasion de monter se présente, nous la saisirons. Mais pas à n’importe quel prix et surtout, en affic hant des ambitions saines."