Bruxelles L’affaire qui secoue le BX Brussels pourrait bien faire profiter Etterbeek et Saint-Michel.

Que justice soit faite. Elle le sera - dans un premier temps en tout cas - ce jeudi, quand l’UB aura tranché par rapport à la plainte déposée par Etterbeek envers le club du BX Brussels. Comme nous vous l’annoncions, ce dernier aurait aligné, à plusieurs reprises, un joueur alors qu’il n’était pas en ordre administratif. Une situation qui met à mal Etterbeek (3e), qui loupe le tour final à une petite unité de Kosova (2e)… Quant à Saint-Michel, avant-dernier et descendant en P2, le club pourrait donc être sauvé en récupérant des points.

Laurent Vantilborgh, entraîneur d’Etterbeek, ne préférait pas trop se mêler du dossier. "Il n’y a encore rien d’officiel pour le moment au niveau des décisions. Le comité a entrepris une action mais il ne faut pas trop se pencher là-dessus actuellement. Il faut laisser l’Union belge faire son job."

N’empêche qu’un retrait des points du BX ferait passer son groupe au tour final avec trois points de plus… "On en est très loin. Le sujet sur lequel je peux parler, c’est que mon noyau a réalisé de très grosses performances. Nous nous sommes battus pour chaque point remporté cette saison. J’ai fait avec les moyens du bord, à notre échelle, et nous arrivons à nous placer sur le podium. On a prouvé qu’en formant un groupe solidaire et travailleur, on pouvait rivaliser et faire mieux que certaines grosses formations qui possèdent plus de budget", exprimait fièrement le T1.

L’entraîneur a jusque-là entièrement raison. Les Etterbeekois ont réalisé de beaux résultats qui leur permettent d’être positifs pour le futur proche. Avec un petit tour final en guise de récompense ? "Je ne vais pas mal dormir si nous n’allons pas au tour final. Les autorités compétentes trancheront mais cette mini-compétition serait une expérience supplémentaire pour nous. Pour l’avenir, nous allons compléter notre noyau pour qu’il soit plus performant l’année prochaine."

Du côté "accusé", le directeur technique du BX Brussels, Junior Ngalula ne comprenait pas trop cette action. "Je n’ai pas grand-chose à dire avant le verdict de jeudi. Tout est tellement facile à découvrir de nos jours avec l’informatique. Pourquoi aurais-je laissé jouer un gars qui n’est pas en ordre de papiers ? Cela n’a pas vraiment de sens."

Cette histoire bien belge n’a décidément pas fini de faire parler d’elle.


Christian Poncelet (CQ Saint-Michel) : “Pas trop d’espoir”

Le correspondant qualifié de Saint-Michel n’est pas dupe par rapport à cette situation spéciale mais pas inconnue. “Ce genre de cas est déjà intervenu par le passé. Ce sont des situations dérangeantes mais le club n’a pas trop d’espoir en ce qui concerne son futur. L’Union belge ne va sans doute pas revenir sur la saison écoulée et si elle sanctionne quelqu’un au BX, ce sera le joueur. Je ne pense pas que ça ira plus loin. Si à la fin on doit se sauver ? À mon sens, rien ne changera. Si on se sauve, O.K. Mais on n’en fera pas tout un plat. Je ne pense pas que notre club ira plus loin dans les démarches.”