Bruxelles Le Festi Foot 100 % filles organisé à Boitsfort a attiré de nombreuses jeunes joueuses.

Pour la deuxième année consécutive, le RRC Boitsfort, en collaboration avec l’ACFF, a organisé son Festi Foot 100 % filles. Une initiative destinée à dynamiser encore un peu plus le football féminin et qui a trouvé écho auprès de plusieurs dizaines de jeunes filles présentes dans les installations du club ce mercredi après-midi. "Le but de l’activité est de permettre à toutes les jeunes filles âgées de 5 à 16 ans de pouvoir pratiquer un sport majoritairement masculin juste entre elles", débute Clotilde Codden, joueuse du White Star et représentante de l’ACFF.

Une donne très importante pour l’épanouissement des jeunes filles. "Se retrouver uniquement entre filles favorise la pratique du football. Elles s’expriment plus facilement car le regard des autres est moins présent, elles sont plus libérées en se retrouvant entre copines et les sourires sont bien plus nombreux."

Pendant une après-midi entière, les filles présentes au Festi Foot ont eu l’occasion de se tester sur plusieurs ateliers, regroupées par catégories d’âge. "L’objectif, c’est de rester dans la ligne de conduite instaurée par la fédération avec du fun football. Ces petits ateliers permettent de conserver le côté amusant et de ne pas sombrer dans le côté plus rébarbatif des exercices techniques et tactiques."

Au vu des nombreuses jeunes filles présentes à Boitsfort ce mercredi après-midi, on a pu constater que le football féminin poursuit son essor. Les récentes bonnes prestations des Red Flames y sont pour quelque chose. "Les garçons ont des modèles comme Messi, Ronaldo ou Hazard mais jusqu’ici les filles n’avaient pas vraiment de joueuses à qui s’identifier. Un constat qui est en train d’évoluer et qui nous permet d’augmenter la base de joueuses. Les résultats des Red Flames ont eu un réel impact, elles sont des joueuses désormais connues du grand public."

La Coupe du monde organisée cet été en France devrait aussi avoir un impact. "Il y a eu un réel engouement et on pourra tirer des conclusions dès le mois de décembre, mais l’effet Coupe du monde semble réel."