Après trois titres dans les séries provinciales, le promu s’est installé en tête de la N3C.

Depuis le début de la saison, Futsal Espoir Molenbeekois n’a pas perdu la moindre unité, a inscrit 68 buts pour 26 encaissés, de quoi s’installer en tête de la N3C. Une performance de choix pour une équipe qui découvre l’échelon national pour la première fois de son existence. "En commençant le championnat, nous ne savions pas trop comment ça allait se passer, nous avions quelques craintes par rapport aux nouvelles règles, différentes de celles de l’échelon provincial, notamment celle des cinq fautes que nous ne connaissions pas. Mais au final ça joue à notre avantage puisque nous avons des joueurs très techniques", explique Ayoub Lassri.

Au fil des rencontres, la formation molenbeekoise, invaincue aussi bien en championnat qu’en Coupe de Belgique, est montée en puissance, pour devenir une véritable machine à gagner. "Nous avons vu que nous tenions la distance et nous avons pu proposer notre jeu. Il y a une bonne cohésion dans le groupe, nous prenons match par match et donnons le maximum."

Confortablement installée en tête de son championnat, la formation molenbeekoise se verrait bien la conserver jusqu’au terme de la saison. "Viser la montée en Nationale 2 est devenu notre ambition."

Ce qui permettrait à cette équipe de poursuivre sa belle ascension après avoir décroché les titres en P3, en P2 et puis en P1. "Nous vivons notre quatrième saison, avec ces trois titres de champion comme récompense. Accéder à l’échelon national nous tenait à cœur et nous y sommes parvenus grâce au travail sérieux de tous. Nous sommes fiers de cette progression."

D’autant que l’équipe est composée de jeunes joueurs. "Que ce soit en équipe première ou en réserve, nous misons sur des jeunes et ça fonctionne bien. Nous avons un projet de formation qui doit nous permettre de continuer à grandir."