Difficile de se mettre dans le bain un samedi matin dira-t-on… Le RWDM a tout de même voulu montrer qu’il n’était pas monté en D1B pour rien. Les hommes de Laurent Demol ont voulu se sublimer dans ce derby bruxellois de gala malgré la domination (logique) des Mauves.

Il aura fallu tout de même attendre 16 minutes pour voir la première véritable occasion de la partie. Tracy Mpati sauvait sur la ligne une tête adverse qui prenait la direction du but défendu par Muller (gardien en test). Les débats s’équilibraient et on assistait, à un fil, au but molenbeekois sur une énorme (!) occasion ratée de Joeri Dequevy à la demi-heure.

Le RWDM était proche d’encaisser dans les arrêts de jeu de la première période sur une tête de Hannes Delcroix mais le ballon passait juste à côté du but visiteur.

Tout s’est joué en seconde période

C’est finalement l’indésirable Adrien Trebel qui faisait plier le RWDM. Le médian français envoyait un missile dans la lucarne molenbeekoise (61e, 1-0). La réponse des hommes de Laurent Demol ne se fera pas attendre. Six minutes plus tard, Fabre reprenait une ballon dans le petit rectangle pour égaliser (66e, 1-1). Mais la défense molenbeekoise, submergée par moments ce samedi, a finalement pris l’eau… une petite minute plus tard sur une frappe de Gerkens (67e, 1-0).

Le score ne bougeait plus jusqu’au coup de sifflet final. Après Mouscron, le RWDM perdait pour la deuxième fois en quelques jours mais, cette fois-ci, face à un ogre de D1A.

Rien d’alarmant au vu du sérieux et de la générosité des Molenbeekois, qui monteront en puissance dans les semaines à venir.

Anderlecht - RWDM : 2-1

RWDM : Muller; Mpati, Ruyssen, Le Joncour, Abderrahmane; Terki, Rommens, Dequevy; Nangis, Lavin, Bangoura.

Les buts : 60e Trebel (1-0), 66e Fabre (1-1), 67e Gerkens (2-1).

(Plus d'infos à venir)