Depuis ce mardi midi, la composition de la délégation belge pour les prochains championnats d’Europe de cross-country fait plus que débat sur les réseaux sociaux et dans le monde de l'athlétisme. Personne ne comprend pourquoi la commission de sélection de la Ligue Royale Belge d’Athlétisme n’a sélectionné qu’une athlète féminine (juniore) en individuel pour cet Euro, en plus des deux athlètes (Elise Vanderelst et Vanessa Scaunet) qui composeront la moitié du relais mixte en Irlande.

La Bruxelloise Mathilde Deswaef fait partie des déçues. "Je partage l'avis de toutes celles qui se sont exprimées depuis ce mardi. Avec l'ensemble des filles, nous sommes choquées et déçues par cette sélection. Les chiffres parlent d'eux-mêmes: une seule fille pour 12 garçons. Chaque année, les critères de sélections sont flous, mais cette année, ils ont été trop loin, ça devient trop flagrant."

Mathilde Deswaef craint qu'une telle sélection ne décourage de nombreuses filles à l'avenir. "Peu importe ce que la fédération trouvera pour se justifier, avec cette sélection, elle envoie un très mauvais message à la prochaine génération de filles qui hésitent à se lancer dans l'aventure du haut niveau. À toutes celles qui persévèrent, qui combinent leur sport avec les études. À quoi ça sert pour elles de continuer à se battre puisque les championnats internationaux ne semblent pas être pour les femmes. Sans oublier ce fameux critère de Top 20 à atteindre qui empêche des filles de goûter à ces championnats, de prendre de l'expérience. Ce n'est pas comme ça qu'on crée des championnes."

Pour Mathilde Deswaef, c'est également une grande déception, elle espérait retourner à cet Euro. "Avec le Covid, ça a été difficile pour tout le monde. J'ai aussi été blessée pendant six mois, ce n'était pas facile de maintenir la motivation mais j'ai fait de cet Euro un objectif. Je me suis battue pour tenter d'y arriver et je pensais vraiment avoir convaincu. Au final, je ne sais pas qui est dans cette commission de sélection, mais j'aimerais bien savoir en quoi ils estiment que je n'ai pas bien couru à Roulers et que je ne mérite pas ma place avec les autres Européennes."