Le début de saison et la période actuelle des Schaerbeekois… C’est un peu comme le jour et la nuit !

Très mal embarqués en début d’exercice, les hommes de Philippe Waeyenbergh ont su réagir pour ne pas s’enliser dans le fond de classement. Actuellement sur un 17/21, les Schaerbeekois semblent avoir mangé leur pain noir.

L’homme fort du Parc Josaphat, Rodrigue Mbenti, parle de cette nouvelle recette miracle. "Je ne m’attendais pas à vivre un début de saison si compliqué. Mentalement, ce n’était pas facile pour le groupe mais l’important est d’avoir réagi", explique Mister 44. "Comment sommes-nous sortis de cette mauvaise spirale ? Il fallait tout simplement changer les choses. Les joueurs devaient, tout d’abord, faire leur autocritique. Le staff aussi. Il fallait que beaucoup de paramètres changent. Le coach avait une formule dans sa tête mais elle ne fonctionnait pas comme il le voulait. On a donc, tous ensemble, changé nos plans. Et ça a fonctionné. Il faut parfois aller au-delà de ses convictions pour réussir quelque chose. C’est ce qui a été fait et je suis très fier de cela", poursuit-il.

Deux gros morceaux viennent maintenant se dresser devant la route des Schaerbeekois. Binche et Namur. "Il ne faut pas s’enflammer car on se retrouve face à deux adversaires du top. Il faut continuer sur notre lancée et ne pas se croire trop beau. D’ici deux semaines, on verra où l’on se trouve réellement."