Le Bruxellois s’est incliné aux points face à Chris Miah lors du Cage Warriors de Birmingham.

Lors du Cage Warriors de Birmingham, Brian Bouland espérait remporter son combat face à Chris Miah afin d’obtenir une chance de combattre pour la ceinture de la franchise. Malheureusement, le combat fut difficile et le Bruxellois a perdu le combat aux points. " Un combat frustrant où l’adversaire a trouvé la solution en me bloquant contre la cage, avec beaucoup de force. Je n’ai pas eu beaucoup de possibilités de renversement. Les défaites font partie du sport. Le corps va bien mais mentalement, c’est plus difficile", a-t-il confié sur ses réseaux sociaux après le combat.

À froid, la déception restait présente, avec une analyse toujours aussi juste et lucide de sa prestation. "J'ai abordé ce combat avec beaucoup de préparation, de détermination et de motivation mais il n'a pas pris la tournure souhaitée. Chris Miah prenait l'avantage en me contrôlant intelligemment à la cage tout en prenant peu de risque. Ce qui ne m'a pas permis d'obtenir d'ouverture pour renverser la situation. Je savais que mon adversaire pourrait bloquer le jeu en espérant capitaliser sur un takedown mais je ne m'attendais pas à ce qu'il le fasse autant et avec autant de force. Je vais maintenant prendre un peu de temps pour moi car j'enchaine les préparations qui sont un véritable coût physique, mental et surtout financier", a-t-il confié.

Quoi qu’il en soit, Brian Bouland a pu compter sur un soutien important. "Je voulais remercier toutes ces personnes pour leur soutien inconditionnel dans la victoire comme dans la défaite. Ça signifie énormément pour moi. Merci à mes amis et mon cousin qui ont fait le déplacement jusque Birmingham. À ma famille qui me soutient sans condition depuis la France. À la Belgique qui est toujours là pour moi. Merci à Lucie d'être toujours là pour moi. À ma team Red Kings, Chris, Mika et Steve qui m'a préparé pendant les deux derniers mois. Et enfin à mes sponsors qui ont été là pendant toute ma préparation et qui ont cru en moi."