Depuis le décès de Jacques Maricq, la question de sa succession à la tête du club se pose.



Le 7 avril, le Léopold perdait son emblématique président Jacques Maricq. Depuis, le club s’organise comme il peut pour assurer sa continuité, sans faire de bruit. Depuis sa tragique disparition, la question de sa succession s’est également posée. Et finalement, c’est peut-être bien en interne que se trouve son successeur puisque le conseil d’administration du club va proposer de confier la présidence du Léo à Nicola Hatefi lors de la prochaine assemblée générale du club.

Un rôle que Nicola Hatefi se dit prêt à assumer. "Devenir président du Léopold ne faisait pas partie de mes plans mais c’est quelque chose que j’accepterais volontiers. Personne ne se voyait président à la place de Jacques Maricq mais si on me demande de prendre ce rôle, je l’assumerai", confie Nicolas Hatefi.

Il faut dire que le gardien de l’équipe première aidait déjà Jacques Maricq au cours de ces deux dernières années. " J’étais proche de Jacques Maricq que j’aidais depuis un petit temps déjà et qui me demandait souvent mon avis. Je sais comment gérer ce rôle de président, j’allais déjà à des réunions pour le club, je ne mettrais donc pas les pieds dans l’inconnue."

A 29 ans, Nicola Hatefi pourrait devenir l’un des plus jeunes présidents d’un club de football du Royaume. "Il n’y a pas d’âge pour devenir président. Je serai peut-être l’un des plus jeunes présidents, mais j’en rigole plus qu’autre chose. Et puis comme je suis chef d’entreprise, je sais comment gérer et je devrais pourvoir apporter mon expertise au club. Sans oublier que j’ai appris que Jacques Maricq n’avait que 30 ans quand il est devenu président."

Il continuera à jouer


S’il devient président du Léo, Nicola Hatefi ne compte pas ranger ses gants pour autant. "Même si je deviens président, je continuerai à jouer. Le coach lui-même me l’a demandé. Et de mon côté, je suis assez responsable pour faire la part des choses et pour n’être qu’un joueur quand je rentre dans le vestiaire. Je ne me mettrai jamais en travers des décisions prises par le coach."

Un noyau déjà bouclé


C’est en toute discrétion que le club a travaillé à la préparation de son noyau pour la saison prochaine. Si le club n’a pour le moment annoncé que deux arrivées, celles de Bryan Mbango (Jette) et Khalid Es-Sadiki (BX Brussels), le noyau est déjà ficelé, avec une ambition: retrouver au plus vite la D3 amateurs. "C’est là qu’est la place du Léo."