Il a manqué d’idées aux Bruxellois offensivement pour émerger


Les Molenbeekois sont rentrés avec une bonne unité de ce déplacement compliqué chez une des équipes en forme du moment. Même s’ils se sont ménagés quelques occasions en plus que leurs adversaires, les joueurs de Vanderbiest n’ont jamais été transcendants.

La première période proposait le match fermé par excellence, avec très peu d’occasions et un jeu souvent cantonné au milieu. L’un ou l’autre centre qui ne trouvait personne et c’est tout ce qu’il y avait à se mettre sous la dent, exception faite d’un but de Fabre annulé justement pour hors-jeu.

Dès le retour des vestiaires, les Bruxellois se montraient plus dangereux, avec une double possibilité pour Traore et Fabre mais les locaux rappelaient, via le remuant Spaenhoven qu’ils ne restaient pas sur huit matches sans défaite pour rien. Bova touchait la transversale sur un centre-tir mais ça restait bien peu pour deux équipes qui voulaient se replacer.

Le plus gros danger venait finalement à un petit quart d’heure du terme via un double essai de Bova puis Libert mais Figys, l’ex-portier de Rebecq, repoussait avec brio les deux envois. Les changements offensifs de part et d’autre n’apportaient finalement pas l’étincelle espérée et en fin de compte, le résultat n’est que logique.

Rupel Boom – RWDM 0-0

Rupel Boom : Figys, Mambabua, Farin, Somers, Put, schaessens, Spaenhoven, Daeseleire, Polizzi, Binst (82e Siebens), Laureys

RWDM: Sadin, Brouckaert, Martens, Fabre, Liard, Massengo, Libert, Dequevy (90+2 Ruyssen), Bova, Napoleone (80e Mukanya), Traore (67e Mbuba)

Arbitre: M. Vanboven

Avertissements: Traore, Fabre, Spaenhoven, Libert, Laureys, Liard