La renaissance d’un club historique offre une pression supplémentaire aux joueurs et à leur staff.

Depuis l’annonce de la résurrection du Racing White Woluwe, les dirigeants du club n’ont cessé de travailler en coulisses pour préparer au mieux la future saison, que ce soit au niveau de l’équipe première ou des jeunes. Un travail que les dirigeants ont présenté jeudi soir.

L’occasion de découvrir les joueurs qui composeront le noyau de l’équipe première qui évoluera en P3. “Nous allons essayer de faire du mieux que l’on peut, avec pour ambition de terminer dans la première partie de tableau”, confie Thierry Collart.

L’une des missions du coach du Racing White Woluwe sera de former un groupe avec tous les jeunes joueurs à sa disposition. “Ainsi que de trouver un style de jeu au travers duquel tout le monde pourra s’épanouir. Le noyau est assez jeune, c’est l’une volonté du club. Le but est de relancer un club dans la commune, avec un ancrage jeune et local.”

La création d’un club est toujours un challenge particulier. “C’est un chouette défi, avec toutes les difficultés que ça occasionne.” Encore plus quand il s’agit de la renaissance d’un club historique. “Ce sont surtout les anciens qui se souviennent du nom et de l’histoire du club. Au sein de l’effectif, aucun n’a connu cette époque. Pour eux, il s’agit d’un nouveau club mais il est certains qu’une certaine pression entourera un nom comme le Racing White Woluwe. À nous de tout faire pour faire abstraction de cette pression. Il faudra garder la tête sur les épaules, ne pas s’emballer et voir au jour le jour. Il y aura beaucoup de choses à mettre en place, il faudra que la sauce prenne, nous aurons besoin de temps, ce qu’on risque toutefois de ne peut-être pas nous accorder.”

Un engouement au-delà de l’équipe première

Pour Thierry Collart, ce sera aussi une première dans la peau d’un entraîneur principal d’une équipe première. “J’entraîne des jeunes depuis 30 ans, j’ai aussi été T2 de Vincent Devos à Saint-Michel, Kraainem et Etterbeek avant de travailler brièvement avec Sergio Palavicino à Wavre. Il s’agira de ma première expérience comme T1 mais j’ai hâte de débuter ce chouette challenge.”

Un coach qui aura un œil sur les équipes de jeunes du club. “L’engouement a été plus important qu’espéré et la formation sera la grande priorité du club. On veut former la jeunesse pour l’emmener un jour vers l’équipe première.”