Bruxelles Drazen Brncic fait le point sur la reprise, le mercato et le match de dimanche à Liège.

Depuis le début de l’année 2019, le RWDM prépare de manière intensive la reprise du championnat. Des premiers jours plutôt positifs avec les retours de certains blessés de longue date, une arrivée et d’autres annoncées. On fait le point en compagnie de Drazen Brncic, qui évoque aussi les tensions régnant autour du match de dimanche à Liège.

Une reprise réussie

"Ma première satisfaction fut de constater que les joueurs ont respecté le programme distribué pour la trêve. On leur a donné dix jours de vacances pour qu’ils se vident la tête mais on attendait d’eux qu’ils entretiennent leur forme, ce qu’ils ont fait. Les tests physiques étaient bons, preuve que mes joueurs ont envie de réaliser de belles choses durant ce second tour", se félicite Drazen Brncic.

Les blessés de longue date sur le retour

L’autre grosse satisfaction de ce début d’année, c’est le retour aux affaires de Philippe Liard et Nicolas Timmermans. Deux blessés de longue date, deux joueurs d’expérience qui vont faire du bien au groupe. "Je suis satisfait de voir qu’ils ont bien supporté la charge de travail. Philippe est moins loin que Nicolas mais les deux joueurs n’ont pas rechuté et devraient apporter beaucoup à mon groupe. Je suis également satisfait de voir Cissé de retour aux entraînements, lui avait dû s’arrêter durant un mois."

Il y aura d’autres arrivées

Pour l’instant, le RWDM a transféré deux joueurs : Bahnou Diarra et Ntumba Massanka. Mais d’autres arrivées devraient bientôt être actées. "Nous sommes sur la même longueur d’onde avec la direction, nous avons encore besoin de deux ou trois renforts. Il y aura des arrivées, car si on veut être compétitifs, on doit disposer d’un noyau plus élargi. J’ai besoin de plus de concurrence, de joueurs de qualité, afin que l’on ne soit plus autant déforcés lorsqu’il y a des absents. Tout peut aller très vite dans ce championnat, dans un sens comme dans l’autre, mais j’ai décidé d’être ambitieux et je ne vois qu’une chose : nous ne sommes qu’à trois points de la 4e place."

Un déplacement à Liège sous haute tension

On a beaucoup parlé du climat d’insécurité qui pourrait régner dimanche à Liège. Quelque chose dont le coach tente de faire abstraction. "C’est dommage de devoir jouer sans nos supporters et d’en être arrivé à une telle situation. Mais tout ça doit être une motivation supplémentaire."

Sébastien Sterpigny