Du haut de ses 16 ans, la Laekenoise Selma El Hassouni s’apprête à monter dans le ring ce dimanche à l’occasion du gala Fight4Respect organisé au Claridge à Saint-Josse. "Un moment que j’attendais depuis longtemps puisque je n’ai plus eu de combat depuis le début du confinement. Je me suis préparée longuement, je suis sereine, prête à en découdre", nous confie-t-elle.

D’autant que le combat aura lieu à Bruxelles, devant du public. "Je n’ai pas beaucoup boxé à Bruxelles, ce sera motivant d’avoir du public dans la salle et derrière l’écran puisque mes amis vont me soutenir via le live streaming."

Le monde de la boxe, Selma l’a découvert il y a 2-3 ans, après avoir essayé plusieurs autres sports. "J’ai pratiqué beaucoup de sports différents étant petite, de la danse au Krav Maga en passant par l’équitation. Mais j’avais besoin d’un sport pour dépenser toute mon énergie et me canaliser. Je regardais mon frère faire de la boxe, j’ai fait un essai dans un cours pour filles et j’ai choisi la boxe car j’aime son esprit de compétition, l’investissement qu’il demande."

Même si elle n’a que 16 ans, la Bruxelloise possède un tempérament de feu. Et il en faut pour s’affirmer en tant que fille dans une telle discipline. "Il n’y a pas beaucoup de filles dans ce sport mais ça me motive encore plus à montrer que j’en suis capable. J’ai dû gagner ma place et le respect des garçons. La boxe m’a aussi permis de gagner ce respect à l’école et dans mon quartier."

Selma veut aller loin. "J’ai de grands rêves. Je veux aller au Glory, je veux devenir une vraie professionnelle. Je vise le plus haut possible."