Bruxelles Suite à la fusion manquée avec Grimbergen, le club de Strombeek redémarre tout à zéro.

Ces derniers mois, une fusion entre Strombeek et Grimbergen était évoquée. Les pourparlers étaient bien avancés et la fusion semblait pratiquement actée. Jusqu’à cet ultime rebondissement. "Les discussions duraient depuis plusieurs mois, les choses ont traîné assez longtemps et alors que nous devions finaliser le tout lors d’une dernière réunion, Grimbergen ne s’est pas présenté. La fusion est alors tombée à l’eau", explique David Rombout.

Déçus, les dirigeants de Strombeek ont décidé de se relancer dans un nouveau projet, de repartir de zéro, en P4, tout en devant au passage reconstruire toute une école des jeunes. "Suite à ces discussions qui ont duré trop longtemps pour ne finalement aboutir à rien, beaucoup de nos joueurs sont partis dans d’autres clubs. On s’est retrouvés à devoir tout reprendre à zéro. Nous avons décidé de repartir sur un tout nouveau projet, en alignant une équipe en P4, et en tentant de trouver un maximum de jeunes."

Si l’équipe première est complète depuis ce lundi, le plus gros chantier sera de reconstruire une base solide en ce qui concerne la formation. "Nous partons un peu dans l’inconnu, ne sachant pas quels jeunes vont venir chez nous. On espère récupérer certains qui nous avaient quittés, mais nous savons aussi qu’il y a beaucoup de jeunes laissés sur le carreau dans différents clubs, à commencer par ceux qui évoluaient au Heysel avec Anderlecht. Même si on doit recommencer avec seulement une ou deux équipes, le plus important était de relancer quelque chose à Strombeek."

Sous l’appellation FC Strombeek 1932 jeugd, le club a pour ambition de retrouver ses lettres de noblesse au plus vite. "Le but est de remonter les échelons le plus rapidement possible pour retrouver au moins notre place en P2."

Un projet qui tenait à cœur à David Rombout, lui qui a fait toutes ses classes à Strombeek. "J’ai commencé le football à l’âge de huit ans à Strombeek, j’y ai fait toutes mes classes, avant d’évoluer dans d’autres clubs en équipe première. J’ai terminé ma carrière à Strombeek, mes deux enfants y jouent, ça me tenait à cœur de m’impliquer dans ce projet."