Ugo de Wilde n’a pas eu le temps de savourer très longtemps le double podium décroché le week-end dernier à Francorchamps qu’il est déjà de retour sur les pistes, cette fois sur le mythique circuit Enzo et Dino Ferrari d’Imola

Et avec un GP organisé en ouverture de celui de F1, le Bruxellois devra rapidement se mettre dans le bain. "Tout le meeting se passera en moins de 27h. Il s'agira d'être bien réveillé samedi matin puisque l'unique séance libre se disputera de 8h10 à 9h. Ensuite, la première qualification se disputera à midi, dans la foulée de l'unique séance libre aussi de la F1. Et donc avec un grip tout à fait différent suite au dépôt de gommes Pirelli des reines de la monoplace. Puis la première course aura lieu à 15h30, juste après la qualification du GP. Le dimanche, la seconde qualif débutera à 8h55. On n'aura pas le temps d'analyser les données, juste de refaire le plein et hop on se replongera dans notre baquet pour la deuxième manche prévue à 10h30. Autant dire qu'il faudra être de suite dans le rythme", précise-t-il.

Mais Ugo de Wilde ne partira pas dans l’inconnue puisqu’il retrouve un circuit d’Imola qu’il avait déjà arpenté cet été. "Je me souviens qu'au mois de juillet, nous étions assez compétitifs là-bas. J'avais signé le 6e chrono en qualifications à trois dixièmes de la pole. Hélas, j'avais été victime à deux reprises de petits accrocs avec Franco Colapinto ce qui m'avait coûté quelques points et places. Mais globalement, j'apprécie beaucoup ce circuit naturel et vallonné."

En confiance après son bon week-end sur ses terres, Ugo se montre ambitieux. "Je suis bien sûr hyper motivé après notre tout bon week-end spadois. J'espère pouvoir poursuivre dans cette dynamique positive. Je sais que ce ne sera pas simple et que cela se jouera comme souvent à quelques centièmes, voire millièmes. Rouler devant les stars de la monoplace et à nouveau du public va bien sûr décupler mon envie de bien faire. Il reste normalement trois meetings et six courses et j'aimerais vraiment pouvoir encore garnir mes étagères de quelques trophées."