Moins de deux semaines après ses débuts victorieux en Alpine Europa Cup, Ugo de Wilde entame, ce week-end à Barcelone, sa campagne en European Le Mans Series. Et même s'il est débutant, le jeune Bruxellois de 18 ans compte porter bien haut les couleurs très flashy du prototype LMP3 Inter Europol Compétition partagé avec l'Allemand Martin Hippe et le Français Julien Falchero. "Les deux jours d'essais du prologue de début de semaine se sont relativement bien passés", explique Ugo. "Lundi, nous avons été confrontés à des soucis de freins. Le problème a été résolu mardi où j'ai pu signer le deuxième meilleur chrono du prologue en LMP3, le meilleur des Ligier-Nissan un dixième devant le champion et référence Wayne Boyd. C'est plutôt encourageant. Mais le plus important est que nous avons un bon rythme de course avec des pneus usés et beaucoup d'essence et aussi un des meilleurs équipages."

Ce samedi, la qualification des LMP3 se disputera sur dix minutes à 14h. "Ce sera intense. Cela va me rappeler un peu les championnats du monde et d'Europe karting où la qualification durait huit minutes et où les ténors attendaient les cinq dernières minutes avant de s'élancer. De toute manière, j'ai pu constater que les pneus Michelin ont un pic de trois tours maximum. Il s'agira donc d'éviter le trafic et de très vite sortir le tour parfait. Mon expérience de la mono devrait m'aider dans cet exercice. Par contre, je vais découvrir la gestion du trafic en course. C'est la première fois que je vais devoir dépasser et me faire doubler autant durant une heure. Il sera primordial d'éviter tout accroc. Se faire doubler en perdant le moins de temps possible est un art. C'est la base en endurance. Après, si l'on n'a pas de souci et que les deux pitstops se passent normalement, je pense qu'on devrait pouvoir se battre à la régulière pour le podium."

Car son équipe aura de hautes ambitions cette saison. "Après trois titres de vice-champion, le team tient absolument à aller chercher la couronne cette année. Il s'agira donc de marquer d'emblée des gros points. Nous sommes bien préparés pour cela. Perso, ma priorité est de faire un sans-faute. Après, c'est un sport d'équipe et il y a souvent pas mal d'aléas en endurance : la météo, les voitures de sécurité, les accidents, la stratégie. Je suis impatient. J'ai vraiment hâte d'être dimanche à 11h pour le départ de cette nouvelle grande aventure."

Des 4 Heures de Barcelone qui pourront être suivies en live streaming et live timing via le site europeanlemansseries
© DR