Ugo de Wilde l'avait confié avant de prendre la direction de l'Italie, Monza est un circuit qui lui a particulièrement bien réussi par le passé. Et ça s'est confirmé très rapidement ce week-end lorsqu'il signait le deuxième chrono des qualifications à 53 millièmes de la pole. Ensuite en se montrant le plus rapide lors de son dernier relais. Hélas, alors que leur stratégie était la bonne et que le trio composé avec Martin Hippe et Mattia Pasini aurait dû s'imposer avec une vingtaine de secondes d'avance, le hasard ingérable des "Full Course Yellow" a offert la victoire à DKR Engineering et la deuxième place à United Autosport, Ugo réussissant à arracher le podium dans le tout dernier tour des mains du leader du championnat Niklas Kruetten.

De quoi quitter la piste avec un sentiment partagé. "D'un côté, je suis déçu de ne pas avoir gagné car nous étions clairement les meilleurs sur la piste. Mais les faits de course et ce hasard faisant partie de l'endurance nous ont privé de la première place. D'un autre côté, j'étais P6 au début de mon relais et j'ai réussi à aller rechercher la troisième place dans le tout dernier tour en faisant l'intérieur à Niklas Kruetten à Lesmo 2. C'était chaud, il m'a poussé pour la deuxième fois dans l'herbe et je pense que l'on s'est à nouveau touchés légèrement, mais j'ai réussi à prendre l'avantage. Cette troisième place nous permet de remonter au 3e rang du championnat. Je tenais absolument à dédier ce trophée à mon team Inter Europol Compétition qui a fait du super boulot pour reconstruire notre proto à moitié détruit jeudi après-midi suite à la violente sortie d'un de mes équipiers. Mon ingénieur Juan a aussi bien bossé pour me donner une auto quasi parfaite en qualifications. La chance n'a pas encore été de notre côté cette fois, c'est malheureux, mais je ne vais pas me lamenter. J'espère qu'elle me sourira mi-septembre à Francorchamps. En attendant, on s'est bien battus. Merci à mes équipiers Martin et Mattia qui ont fait du super boulot et avec qui je m'entends très bien. C'est un plaisir de travailler ensemble", a-t-il confié.

Ugo ne sera pas au Road To Le Mans


Ugo espérait retrouver son équipe polonaise pour l'épreuve en lever de rideau des 24H du Mans, les deux courses de Road To Le Mans faisant partie de la Michelin Le Mans Cup. Hélas, alors que la clôture des engagements est prévue ce mercredi, il devra sans doute faire l'impasse, faute de budget suffisant. "C'est triste car je me faisais une joie de retourner sur ce prestigieux circuit, mais l'accident de Magny-Cours en Alpine m'a coûté cher. Le crash de jeudi a aussi fait mal au team. Il faut faire des choix et j'avais opté cette année en priorité pour une participation à tout le championnat ELMS à la place de la seule épreuve de RTLM. J'espérais que les choses tourneraient un peu plus en ma faveur, mais cela n'a pas été le cas. Sauf miracle, ce sera donc partie remise. Sauf si quelqu'un veut profiter de cette opportunité d'être présent en prologue de la plus grande course du monde, avec de réelles chances de succès et le tout en direct sur Eurosport..."