Si les joueurs de tennis de table ont pu reprendre le chemin des entrainements depuis plusieurs semaines déjà, aucune compétition n’a encore été organisée en Belgique. Du coup, lorsque les responsables de la Coupe Intercup TT ont décidé d’organiser ce week-end les finales de leur compétition en République Tchèque, les joueurs du CTT Royal Alpa Schaerbeek Woluwe n’ont pas vraiment hésité et ont embarqué dans l’avion, malgré la crise liée au Covid-19. "Notre seule appréhension, c’était que la couleur de la zone où nous allions ne change et nous oblige à observer une quarantaine à notre retour. Prague était en orange mais la zone où se déroulaient les matchs était classée verte", précise Rodrigue Jamin.

Sur place, la région ne semblait pas trop préoccupée par le coronavirus. Et pour cause. "On s’attendait à des conditions très strictes sur place. Mais cette région étant très peu touchée par le Covid-19, les gens ne font pas un drame de la situation. Certes il y a du gel hydroalcoolique à disposition, mais aucune obligation de porter le masque, pas vraiment de distanciation sociale, et même des gens qui se serrent la main. C’était assez perturbant comparé à ce qu’on vit en Bruxelles."

De quoi pouvoir se concentrer sur la compétition et apprécier le simple fait de pouvoir à nouveau jouer. "Nous espérions la première place dans cette finale à trois mais nous avons été surpris lors de notre premier match. C’est dommage mais je dirais qu’après six mois sans avoir joué en compétition officielle, ça faisait du bien de jouer à nouveau."

L’Alpa visera le maintien en Superdivision


En Belgique, la reprise du championnat de Supervision est prévue pour le vendredi 11 septembre pour l’Alpa. Avec un match contre la Villette, et une ambition claire. "Ce sera un match difficile mais nous espérons prendre quelque chose. Concernant le championnat, nous retrouvons la Superdivision, avec pour ambition d’assurer notre maintien au plus vite, dans un championnat qui sera très homogène."