Pour l’occasion, Geoffrey Mélange et ses équipiers étaient passés… chez le coiffeur avant la finale.


A cette période de l’année, nous avons d’habitude l’occasion de mettre les champions à l’honneur. Mais cette année, avec l’arrêt prématuré des championnats, nous n’aurons pas la chance de vivre ces moments d’émotion sur le terrain. Du coup, nous avons décidé de plonger dans nos archives pour vous offrir une série nommée Une photo, un souvenir, l’occasion de revivre un titre, un grand moment ou une émotion au travers d’une photo.

Cette fois-ci, nous replongeons dans la saison 2010-2011 et la victoire du RSD Jette en finale de la Coupe du Brabant, en compagnie de Geoffrey Mélange, l’un des joueurs de cette équipe victorieuse. "C’est un super souvenir car gagner un titre, ça n’arrive pas tous les jours", confie-t-il d’entrée.

Une rencontre que les joueurs avaient minutieusement préparé, jusque dans les moindres détails. "Pour nous, c’était déjà une demi-victoire d’arriver au stade Machtens. Nous étions tous très excités et pour l’anecdote, il faut savoir que la moitié de l’équipe avait été chez le coiffeur avant le match, histoire d’être beaux sur les photos", rigole-t-il.

Si le spectacle ne fut pas au rendez-vous lors de cette finale face à Bierbeek, le dénouement final fut chargé en émotion. "Il faut bien le reconnaître, le spectacle ne fut pas au rendez-vous durant la rencontre, qui s’est soldée par un 0-0. La séance de tirs au but, véritable loterie, est alors arrivée. Les plus anciens du groupe, comme Gloria Muntubila et moi avons pris nos responsabilités et transformé notre tir au but. Mais l’homme de cette séance, c’est notre gardien, Tom Meyers. En détournant trois tirs au but adverses, il a été le héros du jour et nous n’avons pas manqué de le porter en triomphe."
© Hugé


Trois bises à Miss Belgique et… une petite crise de jalousie


Après la victoire, la remise de la coupe fut l’autre grand moment, tout comme la fête organisée au Machtens et puis à Jette. "Miss Belgique était présente pour la remise du trophée et nous avons profité de l’occasion pour faire trois bises au lieu d’une, ce qui m’a valu une petite crise de jalousie de la part de ma femme (sourire). Nous avons ensuite fêté notre victoire au Machtens et puis nous avons poursuivi à Jette. Une soirée mémorable, un souvenir qui fait du bien, avec le foot comme on l’aime, celui qu’on partage avec une bande de copains."
© Hugé


Un an avant, Jette remportait le tour final de P2


Un an avant sa victoire en finale de la Coupe du Brabant, le RSD Jette avait déjà vécu un autre grand moment en remportant le tour final de P2, lui ouvrant les portes de la P1. "Nous avions remporté un premier match contre Rixensart et la montée se jouait face à Betekom. Nous avions les jambes lourdes et le scénario du début de match fut difficile. Menés, nous étions en train de voir tous nos efforts réduits à néant. Et puis nous sommes parvenus à faire la différence et à remporter ce match. Le champagne a coulé à flot et l’énorme fête organisée dans la foulée est toujours gravée dans ma tête. Mon père a même fait encadrer l’article du jour, qui est toujours affiché chez moi."
© Hugé