André Gandibleux se remémore avec émotion et plaisir le sacre d’un groupe soudé.



Nous poursuivons notre plongée dans nos archives à l’occasion de notre série Une photo, un souvenir, histoire de revivre les émotions d’un titre en compagnie de l’une des personnalités du football brabançon. Pour ce nouvel épisode, retour en 2014 et le titre de champion de Stockel en P2.

Un sacre vécu sur la pelouse de Grez-Doiceau, son concurrent pour le titre, et une victoire 0-1 qu’André Gandibleux, le coach de Stockel de l’époque, n’a pas oublié. "Un but d’Oussama Allou en première mi-temps, un match serré mais nous n’avons jamais craqué, ce qui nous a permis de vivre cette joie intense au coup de sifflet final. La fête fut belle à Grez, et puis de retour au club. Le genre de journée qu’on n’oublie pas", confie-t-il.

Ce sacre, ce fut celui d’un groupe soudé et de qualité. "Pour décrocher un titre de champion, il vous faut un vrai groupe et c’est ce que j’avais à Stockel. Des joueurs comme Peter Vanden Bosche, Quentin De Visscher, Gloria Muntubila, David Salomonowicz, Oussama Allou et j’en oublie, auxquels on avait ajouté des jeunes comme Bouhna, El Ghabri et De Myttenaere. Un groupe soudé au sein duquel l’ambiance était extraordinaire."

Tout comme la saison de Stockel. "Nous avions enchainé 18 rencontres sans défaite avant d’être battus pour la première fois de la saison par Etterbeek, au bout de la 19e journée. Au final, nous n’avons été battus que trois fois, ce qui rend encore plus beau notre titre. Un sacre que les joueurs et moi-même n’oublieront jamais. Je suis fier d’avoir entraîné cette équipe, d’autant que ce fut un moment historique puisque c’est la première fois que le club accédait à la P1."