Le boxeur Mohamed El Marcouchi nous confie comment il gère le confinement et tente de garder rythme et forme.


Il y a un mois, le boxeur bruxellois Mohamed El Marcouchi participait à une soirée organisée par Floyd Mayweather à la Lotto Arena d’Anvers. Ce jour-là, il avait eu l’occasion de montrer de quoi il était capable lors de son passage sur le ring. Il nous confiait aussi toutes ses ambitions pour le futur et notamment son envie de bientôt combattre pour une ceinture mondiale. 
Mais depuis, le coronavirus est passé par là et, comme tous les sportifs, le Bruxellois doit ruser pour tenter de garder la forme. Pour l’occasion, il nous a envoyé quelques vidéos de son quotidien de sportif confiné. Entre exercices physiques, quelques coups dans le sac, jogging et initiation de la boxe à ses enfants, il nous livre son quotidien.

Du renforcement musculaire avant tout

Quand il est impossible de s’entraîner dans une salle avec un autre boxeur, il faut ruser pour trouver des exercices permettant de garder forme et rythme.

"Je travaille ma condition cinq fois par semaine. Pour le moment, je me concentre sur le renforcement musculaire et la prévention des douleurs musculaires avec mon kiné Arthur Brasseur. Je fais chaque jour 1h de course à pied, 3 rounds de shadow, 3 rounds de renforcement musculaire et puis 3 rounds de shadow pour ensuite terminer avec 1 round de cordes."
 
  
 

Un calendrier perturbé

Avec le coronavirus, les ambitions sont mises de côté pour le boxeur bruxellois.

"Le confinement a perturbé mon calendrier sportif puisque je devais boxer très prochainement pour un titre mondial. Heureusement, j’ai de la chance que la boxe soit un sport où on n’a pas forcément besoin de beaucoup de matériel et que l’on peut très bien pratiquer seul. Par contre, impossible pour moi de pouvoir faire appel à mon équipe qui m’entoure au quotidien, notamment le kiné, l’ostéopathe et d’autres encore." 
 

Une initiation boxe pour… ses enfants

Avec un rythme d’entraînement réduit et un confinement obligatoire, Mohamed El Marcouchi est plus présent à la maison et auprès de ses enfants. L’occasion de leur transmettre une partie de sa passion avec une initiation dans le salon.

"Le confinement a également ses bienfaits vu que j'ai plus de temps pour profiter de ma femme et de mes enfants. Cela me permet d’être plus relax, de penser moins à la boxe, même si je leur réserve quelques petites initiations. Je fais également un petit footing de 30 minutes chaque jour avec eux."

Son conseil: "Stay Home"

En ces temps difficiles, Mohamed El Marcouchi a quelques petits conseils pour les boxeurs confinés chez eux. Et pour tous les autres aussi. "Pendant ce confinement, faites le vide dans votre tête pour mieux remonter après sur le ring. Et surtout Stay Home."