Battues le week-end dernier sur la pelouse de Zulte Waregem, les joueuses du Fémina White Star sont tombées de haut alors qu’elles affrontaient un adversaire largement à leur portée. Une défaite 3-1 qui a engendré une certaine remise en question durant la semaine. "Collectivement nous n’avons pas livré une bonne prestation. Nous en avons discuté en semaine et j’espère que ce week-end, elles seront prêtes à aborder le match avec beaucoup plus de combativité. Nous avons besoin des trois points si nous voulons monter au niveau du classement", débute Audrey Demoustier.

La coach du White Star a pointé les manquements de son équipe. "Mentalement, ce n’est pas évident mais au niveau collectif, nous n’avons pas eu cette combativité. Mes joueuses étaient en dehors de leur match, la pas prestation collective n’était au rendez-vous alors que ce n’est notre force. Nous avons vu que si le collectif n’est pas là, nous sommes en difficulté."

Une réaction est donc attendue ce samedi après-midi pour la réception de Charleroi, la lanterne rouge de Women’s Super League. "Cette équipe vient de changer d’entraineur, les joueuses seront peut-être plus en confiance, d’autant qu’elles sortent d’un 0-0 contre Genk. Au niveau de la qualité de jeu, nous sommes supérieures mais ça, il faudra le prouver sur le terrain. Bien prester contre les grandes équipes ne me suffit plus. Il faut aussi être capables de prouver qu’on a des qualités dans les matchs à notre portée."